Archives mensuelles : décembre 2012

Folio 16r

vitexLa page 16r a trois paragraphes de texte et le dessin d’une plante. La plante a été identifiée comme Cannabis par E. Scherwood [1], comme Rumex crispus par D. Scott[2]. Pour Stolfi[3] la plante ressemble à Origanos de Dioscoride et D. O’Donovan[4] suppose que le dessin représente, au moins, deux plantes : Cannabis et Rhus coriaria.
Wilfrid Voynich[5] l’a identifié comme Vitex agnus castus[6].tige-vitex
Mattioli[7] dans ses commentaires sur Dioscoride cite Galien, qui dit que le cannabis peut être confondu avec l’Agnus castus[8].
La tige de la plante du manuscrit est semblable à celle présentée par Mattioli.
Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich, Plantes Voynich

Folio 2v

nymphoidesLa page 2v contient le dessin d’une plante et deux paragraphes de texte. La plante a été identifiée comme Nymphoides par E. Sherwood [1], R. Zandbergen[2] et D. Scott[3]. Stolfi propose Collocasia et Egyptian lotus[4].

chor – Ce mot[5] est répété quatre fois dans le 1er paragraphe. Est-ce que ce sont les synonymes d’une même plante ou bien plusieurs ingrédients d’une recette ?  Ce mot signifie  feuille ? plante ?  part, portion ?  décoction ? remède ?

Noom – natans ?  Etiop – d’Ethiopie ?
θаж зъва μειαντεαappelé aussi ményanthe
Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Alphabet Voynich, Plantes Voynich

Folio 1r

La page f1r est la page initiale du manuscrit dans son état actuel. Cette page contient quatre paragraphes de texte et quelques écrits sur les marges. La marge droite comporte une enluminure rouge au niveau de la première ligne du texte et trois colonnes des lettres qui s’étalent de la seconde ligne jusqu’à la dernière ligne du corps du texte. La première colonne à gauche est probablement l’alphabet latin, certaines lettres sont encore visibles. Sur la marge inférieure une signature est visible.
Le corps de texte contient quatre paragraphes, tous suivis d’un « titre » aligné à droite. John Groves[1] a appelé « titre » les mots ou les groupes des mots séparés du texte par des larges espaces, centrés ou alignés à droite. Les paragraphes 2 et 3 commencent par des lettrines rouges.
N. Pelling[2] suppose que, vu la présence des lettrines rouges, cette page est vraiment la première page du manuscrit. Les quatre paragraphes présentent les quatre sections du manuscrit : la première section est sur les plantes, la seconde sur l’astronomie et l’astrologie, la troisième est sur l’eau, tandis que la quatrième section comprend des recettes et de secrets.
Les « titres » à la fin des paragraphes font penser que les paragraphes sont peut être des résumés des chapitres qui suivent ou bien les citations des auteurs connus.
Paragraphe 3 – 1re ligne
Le troisième paragraphe commence par une lettrine rouge, contient 10 lignes de texte et se termine par une signature.
pisano_transcritLa lettpsirine est très probablement la lettre psi – Ψ. L’exemple suivant de cette lettre provient d’un livre de Pamvo Berynda [3] de XVII siècle.

Ѱаθаω списам ѹсопсеа аваω ??? σπεοθακες
Писано по письмам (спискам, описаниям, переводам, копиям, оглавлению, содержанию) усопшего отца (старца, авы игумена) (имя) Спиотакиса (кто живёт в пещере ; Спилиота ?)
Ecrit selon les lettres (listes, cahiers, traductions, copies, table de matière, sommaire) du défunt Père (staretz, père Supérieur, abbé) (nom propre) Spiotakis (« qui vit dans la caverne ») Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Folio 5r

La page 5r présente le dessin d’une plante, accompagné de deux paragraphes de texte, de 4 et 3 lignes respectivement. La plante a été identifiée par Dana Scott comme Paris quadrifolia[1], par Edith Sherwood comme Arnica montana[2]. Stolfi propose Herba Paris ou Indian cucumber (Medeola virginiana)[3].
page_f5r
1er paragraphe
Les mots 4 et 5 de la première ligne « oam oaroksa » représentent une anagramme des mots grecs « ομμα κοραξη » – œil du corbeau (Bailly[4], Boissacq[5], Weisman[6]). C’est le nom en langues slaves de la plante Paris quadrifolia Linn., (Aconitum pardalianches; Solanum quadrifolium). Annenkov[7] donne les noms populaires (entre autres) de cette plante : вороний глаз, воронье око (russe, ukrainien), wronie oko (polonais), vrani oko (tchèque), vranjino oko (serbe).
Avant-dernier mot de la seconde ligne est peut être ονυχοςl’ongle. « Mange-ongles », « ногтоедная трава » est un des différents noms de Paris quadrifolia, selon Annenkov.

Paragraphe 2
Sur la première ligne du second paragraphe on peut lire « двесио том » – « двести » ?, ducentum ?
La seconde ligne à partir de troisième mot :  дисадансиа дсор свеа що взиата.
dicadancia = descendance ?  Dcor – дочерний – filial[8]
дочернее поколение цвет(к)ов, что были взяты…la descendance des fleurs (plantes) qui on été prises.
La troisième ligne commence par le mot « двоианиа » – двойная – double Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich, Plantes Voynich