Archives mensuelles : juin 2013

Lettrine f1r

oukLe deuxième paragraphe de la première page commence par une lettrine qui rappelle les lettres « ouk » et « ijtsa » de l’alphabet cyrillique.
– La lettre « ijitsa » au début d’un mot se lit « ou » ou « i » et ailleurs comme « v ». Dans les mots empruntés du grec elle transcrit « υ » et « οι »[1]. Le son transcrit par « ijitsa » se confond avec le temps avec « i », « ou » et « jou ».
– La lettre « ouk » se lit « ou ». Au début d’un mot elle s’écrit en deux éléments et au milieu ou à la fin de mot les deux éléments sont réunis en une ligature. Cette lettre transcrit « υ » grec ; peut remplacer ‘ю’ et ‘въ’. La valeur numérique est 400.
Nous pouvons envisager donc deux possibilités :

  1. la lettrine est ‘ijitsa’ ou ‘ouk’ et se lit, probablement, ‘i’, ‘ou’, ‘you’ ou ‘v’ ;
  2. la lettrine est une lettre différente de deux citées ci-dessus.

oterzasha
Quelle est la longueur du premier mot ?

  1. υο(ω)θ(τ)αρ, οιο(ω)θ(τ) αρ, иотaр, уотaр
  2. ouotarzja
  3. ouotarziashou
  4. ou otarziashou
  5. ou otar ziashou

Ça peut être « Ou(k) oterzashou »
Ou – увы, теперь, так, тогда, еще, уже ; предлог : при, подле – hélas ; maintenant, comme, depuis lors, encore, déjà ; préposition: à, près de
ouk – (на)учение – doctrine
Oтерзати – подвергнуть истязаниям : рвать, дергать, щипать – – torturer : déchirer, tirer, pincer.
« Они же имше я, ового биша, а другаго отерзаша, иному веригы возложиша. »[2]

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich