Archives mensuelles : septembre 2013

Grec ou vieux slovène ?

Le paragraphe 2 de la première page contient plusieurs mots qui se ressemblent.

tharseos
Si nous lisons le « 9 » comme « os », est-ce que le 1er mot souligné serait le mot grec θάρσος ?
Le deuxième mot souligné manque, très probablement, d’une lettre qui a été effacée, je l’ai marqué par un point d’interrogation. Serait-il θάρσεος ?
Et le dernier mot de la ligne serait-il θάρρος ?

Les trois mots ont la même signification : confiance, résolution, assurance, hardiesse (Bailly).

seotarosσέο – génitif de σύ – tu, toi

σέο θαρρουςde ta confiance ?

seotosσεο89 – σεο θ…ος
θωα – châtiment, peine – σεο θωάς  – de ta peine, de ton châtiment ?
θεος – Dieu – σεο θεος – de ton Dieu ? (si σεο est génitif, ce ne doit pas être σεο θεού ?)
θως – animal féroce – σεο θωος de ton animal féroce ?

À moins que – 89 ne soit la désinence -θείς du participe aoriste passif[1].

Si ce paragraphe est écrit en grec ancien, entre l’augment, le redoublement et autres désinences ce n’est pas facile pour moi de trouver un verbe au complet dans le texte. L’aide des connaisseurs serait la bienvenue.

oosLes deux « 9 » sont assez différents.
« 9 » peut signifier aussi « και ».
O9 – Ο καί – c’est pourquoi aussi, parce que
O9 – ο(α, ε, η, ι, ο, υ, ω)ς
οις –1.  mouton, brebis; gén. Οίός 2. οις -dat. pl. de ος
Ος – celui-ci, ceci; il, elle ; qui, lequel, de telle sorte que ; parce que ; quant à ce que ; son, ton, mon
Donc οις pourrait être « à ceux-ci » ?
οος – οιος ?– seul, unique ; sans égal ; quel ; que ; comme, de même que, attendu que, par exemple, ou bien gén d’οις
ουςl’oreille

C’est pourquoi la brebis confiante…? ou bien C’est pourquoi la confiance de brebis
C’est pourquoi l’unique confiance…?
Parce qu’une oreille confiante…?


[1] Ragon (E.), Grammaire grecque, entièrement refondue…
Publicités

5 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich

Ορομαι

oromaiLe premier paragraphe de la page 1r contient trois mots qui se ressemblent.

Si nous lisons la lettre-crochet comme « r » la première partie peut être lue comme « ora mai » pour « όρα μή » ? – veille à ce que… ne…

Le troisième mot serait « oromai » ? Ορομαιveiller, faire bonne garde, ou s’élancer.

Veiller sur la Sainte Croix ?

Si nous lisons la lettre-crochet comme « n », cela peut être όνομαι – 1 injurier, outrager 2 blâmer, reprocher, gourmander.

Outrager sur la croix ?
Ονομα – donner un nom ; nom, renommée.
Ονομαινω – donner un nom ; spécifier, promettre de…

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Ovanes

Les deux derniers mots de la première ligne de la page 1r peuvent être lus comme « Ovanesa morcholta ».
OvanesOvanes est la variante, plutôt arménienne, du nom Jean.
Le dictionnaire du vieux slovène donne pour morcholta : Моршольдъ – maréchal[1].
Qui est Ovanes maréchal ?

L’Arménie a connu plusieurs personnages portant le nom d’Ovanes au cours des siècles. Hovhannès Sarkavag, par exemple, ou Jean le diacre (1047-1129), également surnommé Imastaser, «le philosophe», était un théologien, philosophe, grammairien, mathématicien, musicologue, cosmographe et historien arménien des XI-XIIe siècles, réformateur du calendrier arménien.

Ou bien c’est le mot « творец » ?
Творецъ, творьць – créateur, auteur, exécutant, artisan, peintre, poète, rédacteur, compilateur, inventeur[2], pacificateur[3].

Est-ce que c’est « le secrétaire du maréchal » ? Ou bien « maréchal inventeur », « maréchal pacificateur » ?


[1] Starchevskij/Старчевский А. В. – Словарь древнего славянского языка, составленный по Остромирову евангелию…– Санкт-Петербург, 1899
[2] Sreznevskij/Срезневский И. И. – Материалы для словаря древнерусского языка – Санкт-Петербург, 1893-1912
[3] Starchevskij

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Μύρον

Le premier mot de la quatrième ligne du premier paragraphe de la page 1r est peut être « θоμ ». Il me fait penser à « τоμоς » – un décret de l’église orthodoxe qui donne, par exemple, une autonomie à une partie de l’église mère – une autocéphalie. L’autocéphalie donne (parfois) le droit de préparer le Μύρον, le Saint Chrême.

Le Μύρον actuellement contient 40 ingrédients, alors que dans les siècles passés leur nombre pouvait aller jusqu’à 75 .

Est-ce que le manuscrit contient la recette de Μύρον et la description des plantes utilisées ? Peut être que la première page décrit le contenu de ce « tomos » ?

Les deux premiers mots, dans ce cas, peuvent être « Божьей милостью » ?.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich