Archives mensuelles : octobre 2014

Nymphéa copte

J’ai lu d’abord le premier mot de la page 2v comme « noom ». Dans le dictionnaire de la langue vénitienne[1] il existe la forme « noo » du verbe « nager » et j’ai supposé que le mot « noom » corresponde au mot latin « natans » du verbe « nato », « νατωρ » en grec.

Toutefois en examinant bien ce mot, qui a été d’ailleurs transcrit comme « koiin » en EVA, je pense qu’on peut bien diviser la dernière « lettre » m en deux lettres : « u » et « ν ». Ce serait alors « Νοουν ».
Est-ce que « Νοουν » est écrit pour νουν ?
En grec ancien νουν est accusatif de νους, qui veut dire « intelligence, esprit, pensée ; sagacité, sagesse ; projet, intention, manière de voir ; âme, cœur ; volonté, désir ».
Je ne sais pas si cette transcription-traduction est meilleure que celle de « natans ».

Noun NilPar contre, dans le Lexicon copte de Peyron[2], j’ai trouvé une autre signification du mot « νουν » – abîme (infernale) et, surprise, la crue du Nil. Voilà, à mon avis, qui convient parfaitement aux textes des Anciens à propos de nymphéa-lotus-nelumbo.
shoshouSi on accepte la présence des mots coptes, du coup le mot « shoshou » n’est pas écrit à l’envers, comme j’avais supposé. Bien qu’il y a un hic quand même avec ce mot : en copte le lys se dit « ϣωϣεν »; « ϣωϣου » signifierait plutôt gazelle, et « ϣοϣου » – pot, cruche.

Mis à part cette petite différence, je crois que le copte devrait faire aussi le sujet de nos recherches.

[1] Brunelli Michele – Dizsionario Xenerałe de ła Łéngua Vèneta e łe só varianti, BASAN / BASSANO DEL GRAPPA, 2006

[2] Peyron Vittorio Amedeo – Lexicon linguae Copticae, 1835, Regio Typographeo, Taurini

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Bernard de Montfaucon

alphabet grec MontfauconLe mot « paléographie » a été inventé par Bernard de Montfaucon, donc il est normal qu’on jette un coup d’œil sur son livre de l’écriture grecque.

Dans son livre l’auteur donne la transcription de plusieurs textes grecs en latin, ce qui est très commode pour nous autres, les paléographes et les codicologues en herbe.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Rôtir ou dresser ?

statemSur la page 2v ne nymphéa sur la première ligne du paragraphe B le mot « shy daiiin » EVA.
Peut-on lire ce mot comme στ9 8αιμ ou στ9 8αιιω?
Il y a en grec deux mots qui se rapprochent de cette transcription :
σταθευω – rôtir, faire frire
σταθηναι – infinitif aoriste passif du verbe ιστεμι – placer debout, lever, dresser, fixer, immobiliser, arrêter.

Rôtir fait penser au texte d’Hérodote qui parle des pains des lotus cuits au feu.
Le verbe dresser peut bien s’appliquer aux feuilles de la plante.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich, Plantes Voynich

Ειωθως

Sur la page 1v le mot « eio89 » se répète plusieurs fois (chody en EVA). Peut-on lire ce mot comme « ειωθως » – accoutumé, habituel ?

Dans ce cas sur la page 5r : « oamoaroksa eiotos » – amoroxa commun ?

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich