Archives mensuelles : avril 2019

Inflorescences of 34r

kefalasHere is a word from page 34r which may well be Greek: chefalas – κεφαλας – the heads (of men or animals), the extremities, inflorescences (of plants). The word is unique in the manuscript, difficult to have other opinions.
Here I read « f » EVA as « f », in the same way as on page 67v.

Inflorescences de 34r

Voici un mot de la page 34r qui peut bien être grec : chefalas – κεφαλας – les têtes (des hommes ou des animaux), les sommités, les inflorescences (des plantes).
Le mot est unique dans le manuscrit, difficile d’avoir d’autres opinions.
Ici je lis « f » EVA comme « f », de la même manière que sur la page 67v.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Ychckhy

onar etairaI’ll come back to the 84v label. The third word is « ychckhy », unique in the text, which I read as hgeneos, which may be αγενης – not born, not created or else αγενειος – juvenile (beardless).
Οναρ, εταιρα αγενες dshedy – dream (sleep), companion of the unborn dshedy?
Who are these dshedy?
This word occurs 33 times in the text: 16 times in the anatomical part, 10 times on the pages of text and 7 times on the botanical pages.
If there were no botanical pages, one could suppose that they are souls or fetuses who sleep and dream before being born.
But how to stick botany?
We must surely wait for the translation of this word to understand this label.

Ychckhy

Je reviens sur l’étiquette de 84v. Le 3me mot est «ychckhy», unique dans le texte, que je lis comme hgeneos qui peut bien être αγενης – non-né, non créé ou bien αγενειος – juvénile (imberbe).
Οναρ, εταιρα αγενες dshedy – rêve (sommeil), compagnon des dshedy non-nés ?
Qui sont ces dshedy ?
Ce mot se rencontre 33 fois dans le texte : 16 fois dans la partie anatomique, 10 fois sur les pages de texte et 7 fois sur les pages botaniques.
S’il n’y avait pas des pages botaniques, on pourrait supposer qu’il s’agit des âmes ou des fœtus qui dorment et rêvent avant d’être nés.
Mais comment y coller la botanique ?
Il faut sûrement attendre la traduction de ce mot pour bien comprendre cette étiquette.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Apsara

Apsara 70vOne of the 70v nymphs has an « otol ypsharal » tag. The first word has 86 matches, not counting similar words, especially on the pages of the « zodiac », it requires a little more thought and research.
The second word, on the other hand, is unique, at least in this form.
I found two examples of reading this word:
• atlada ihutsonoca, by J. Janick and A.O. Tucker *, although I did not understand the meaning.
• ορκανη – enclosure, fence, prison of Anita and Maurice Israel **.
I read the word simply as « apsara« , a « female spirit of the clouds and waters in Hindu and Buddhist culture ».
Admittedly, it may seem completely crazy and yet if it were true, it could explain the nudity of « nymphs », confirm, perhaps the theories of P.Han on the sky of China, explain the presence of « Indian dancers » .


*J. Janick and A.O. Tucker – Unraveling the Voynich Codex , Springer, 2018
**Anita and Maurice Israel – Voynich Manuscript. Translation of First Pages: Alphabetic Code Reveals a Medical Text in Greek. – BookBaby, 2013

Apsara

Une des nymphes de 70v a une étiquette « otol ypsharal». Le 1er mot se rencontre 86 fois, sans compter les mots semblables, surtout sur les pages du «zodiaque», il exige un peu plus de réflexion et de recherche. Le second mot, par contre, est unique, du moins sous cette forme.
J’ai trouvé deux exemples de la lecture de ce mot :

  • ātlācâ ihutsonocâ, de J. Janick et A.O. Tucker*, bien que je n’ai pas bien compris la signification.
  • ορκανη – enceinte, clôture, prison de Anita et Maurice Israel**.

Je lis le mot simplement comme «apsara», une nymphe céleste dans la culture Hindouiste et Bouddhiste. .
Certes, ça peut paraître complètement loufoque et pourtant si c’était vrais, ça pouvait expliquer la nudité des «nymphes», confirmer, peut-être les théories de P.Han sur le ciel de Chine, expliquer la présence des «danseurs indiens».


*J. Janick and A.O. Tucker – Unraveling the Voynich Codex , Springer, 2018
**Anita et Maurice Israel – Voynich Manuscript. Translation of First Pages: Alphabetic Code Reveals a Medical Text in Greek. – BookBaby, 2013

3 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich

Ydairol

onar etairaOn the right margin of page 84v four words form a long label, whose first word is οναρ and the second ηθ(τ)αιρα(ολ) for εταιρα. The word, apparently unique in the text, means in Greek companion. Can we translate as « dream, companion of … »?

Ydairol

Sur la marge droite de la page 84v quatre mots forment une longue étiquette, dont le 1er mot est οναρ et le deuxième ηθ(τ)αιρα(ολ) pour εταιρα. Le mot, apparemment unique dans le texte, signifie en grec compagne, compagnon, compagnie. Pouvons-nous traduire comme « songe, compagnon de … » ?

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich