Archives mensuelles : octobre 2019

Savior Spirit

The first line of page 67r is in EVA « Teeodaiin shey epairody osaiin yteeoey shey epaiin oaiin ». In my article Image of worlds  I tried to understand the first three words. I’m trying to understand the rest of the line now.

eponymeThe last two words are « epaiin oaiin ». The second aiin can be read as « oaiw » or « oaim » because it is slightly different from the first one.

The set, « epaunoam », immediately makes one think of the word « eponymous ». In Greek, it would be επενυμος / επωνυμια / επωνυμιον – the nickname, if it is a verb, it would be επονομαζω – give a name.

67r 1re ligne

The sentence contains the word skia twice, so if we take skia = spirit, the meaning can be « spirit begetter of worlds, named osaiin spirit yteeoey ».
Yteeoe, I read as ηβυοσ9 can mean εβιωσα, aorist of the verb βιοω – live, pass life, save life, βιωσις – way of life or βιοσσοος – that saves life. In the latter case, η can mean και – and, also.

The last word to be deciphered on this line is osaiin – osaun – ωσαν or ωσανει – as if, so to speak.
So, the whole line can say, « The spirit begetter of worlds, also called the savior spirit. »

Esprit sauveur

La première ligne de la page 67r est en EVA « Teeodaiin shey epairody osaiin yteeoey shey epaiin oaiin ». Dans mon article Reflet des mondes  j’ai essayé de comprendre les trois premiers mots. Je tente maintenant comprendre le reste de la ligne.

Les deux derniers mots de la première ligne de la page 67r sont « epaiin oaiin ». Nous pouvons lire le deuxième aiin comme « oaiw » ou « oaim », car il est légèrement différent du premier. L’ensemble, « epaunoam », fait penser tout de suite au mot « éponyme ». En grec ce serait επωνυμος/επωνυμια/επωνυμιον – le surnom, s’il s’agit d’un verbe, ce serait επονομαζω – donner un nom.

La phrase contient deux fois le mot skia, donc, si nous prenons skia=esprit, le sens peut être « esprit engendreur des mondes, surnommé osaiin esprit yteeoey ».

Yteeoey que je lis comme ηβυοσ9 peut signifier εβιωσα, aoriste du verbe βιοω – vivre, passer la vie, sauver la vie, βιωσις – moyens de vivre ou βιοσσοος – qui sauve la vie. Dans le dernier cas η peut signifier και – et, aussi.

Le dernier mot à déchiffrer sur cette ligne est osaiin – osaun – ωσαν ou ωσανει – comme si, pour ainsi dire.

Donc la ligne entière peut dire « L’esprit engendreur des mondes, surnommé aussi l’esprit sauveur ».

2 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich

Image of worlds

bioton skija spairotesThe first three words on page 67r « Teeodaiin (2) shey (283) epairody (1) » can be read as « buotaun ski9 epairo89 ».

• Buotaun for βιοτον/βιοτος – the world (among others), βιοτων – of the worlds;
• ski9 for σκιη/σκια, ας – shadow, reflection, bad spirit.

The third word is more complicated:

  1. it can come from the verb ἐπαίρω – lift up, raise, exalt, magnify.
  2. Επαροτης = αροτηρ – ploughman, but also, begetter, father.
  3. If we read the first letter as « s », it will come from σπαιρω, according to LSJ most often ασπαιρω – palpitate, convulsively move, resist;
  4. or σπειροω, (σπειρον) = σπαργανοω – wrap in, concentrate around.

The set would be:
1. The exalted reflection of the worlds …
2. The bad genius, father of the worlds …
3. The thrilling shadow of the worlds …
4. The reflection of the worlds concentrated around …

It’s too bad, not easy to choose without understanding the exact meaning of the image.

Reflet des mondes

Les trois premiers mots de la page 67r «Teeodaiin (2) shey (283) epairody (1)» peuvent être lus comme «buotaun ski9 epairo89».

  • Buotaun pour βιοτον/βιοτος – le monde (entre autres), .βιοτων – des mondes ;
  • skie ou skias pour σκιη/σκια, ας – ombre, reflet, mauvais esprit.

Le troisième mot est plus compliqué :

  1. il peut provenir du verbe ἐπαίρω – (se) lever, (s’) élever, (se) relever ; redresser ; exalter, magnifier.
  2. Επαροτης = αροτηρ – laboureur, mais aussi, géniteur, père.
  3. Si nous lisons la première lettre comme «s», ce sera σπαιρω, selon LSJ le plus souvent ασπαιρω – palpiter, s’agiter convulsivement, se débattre, résister ;
  4. ou bien σπειροω, (σπειρον) = σπαργανοω – ramasser, concentrer autour ; envelopper des langes.

L’ensemble serait :

  1. Le reflet exalté des mondes…
  2. Le mauvais génie, géniteur des mondes…
  3. L’ombre palpitante des mondes …
  4. Le reflet des mondes concentré autour de…

Dommage, pas facile de choisir sans comprendre le sens exact de l’image.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Heavenly water

eau celesteI read the words of the rosette 6 « okchdy kary oraun chy » as « oneitos naros orauneios » for ονητος ναρος ουρανιος – beneficial (water) flowing from heaven.

Eau céleste

Je lis les mots de la rosette 6 « okchdy kary oraun chy » comme « oneitos naros orauneios » pour ονητος ναρος ουρανιος – (eau) bénéfique qui coule du ciel.

1 commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Rebel or inaccessible castle ?

rebelleThe castle/bridge/wall between rosettes 7 and 8 bears the mention « ophdain » which we can read as « opeitaiv » for ἀπειθεῖν of the verb ἀπειθέω – to disobey, be unbelieving. At the same time, LSJ mentiones that this term can mean « difficult to access », talking of places.
Is it an inaccessible castle/bridge or « infidels »?

Château rebelle ou inaccessible ?

Le château /pont/muraille entre les rosettes 7 et 8 est étiqueté « ophdain » que nous pouvons lire comme « opeitaiv » pour ἀπειθεῖν du verbe ἀπειθέω – désobéir, être incrédule. En même temps LSJ signale que ce terme peut signifier «difficile d’accès», en parlant des lieux.
S’agit-il d’un château/pont inaccessible ou bien des « infidèles » ?

2 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich

Ouranos

OuraniaThe rosette 4 of the rosettes’s page has the word « or olkoaun », which we can read as oranoaun for ουρανων, genitive plural of ουρανος – the sky, heaven, so « of heavens ».

Ouranos

La rosette 4 de la page des rosettes a le mot « or olkoaun », que nous pouvons lire comme oranoaun pour ουρανων, génitif pluriel de ουρανος – le ciel, donc « des cieux ».

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Oteoly EVA

boussoleThe word « oteoly » on the bracelet of the little « compass-watch », below the rosette 7, is not unique in the VM, there are at least two others. This word can have Latin origin, coming from obeo or abeo.

  • Obeo – go down to the horizon (talking about a star), perish, die;
  • abeo – to go away, to disappear; lead.

But we can read it in Greek, αβιολη, from the dictionary of Hésychios, who explained it as « σπερμα εμφερες ». LSJ did not translate it, we have to interpret it ourselves :
• Σπερμα – seed, germ, origin, offspring
• Εμφερης – responding to, resembling
The set would give « looking like the origin »?

Oteoly EVA

Le mot «oteoly» sur le bracelet de la petite «montre-boussole», en dessous de la rosette 7, n’est pas unique dans le VM, il existe au moins deux autres. Ce mot peut avoir l’origine latine, venant d’obeo ou d’abeo.

  • Obeo – aller vers ; descendre à l’horizon, se coucher (en parlant d’un astre), périr, mourir ; s’approcher de, atteindre ; visiter, parcourir
  • abeo – s’en aller, s’éloigner, partir ; disparaître ; aboutir.

Mais nous pouvons le lire en grec, αβιολη, provenant du dictionnaire de Hésychios, qui l’a expliqué comme « σπερμα εμφερες ». LSJ ne l’a pas traduit, c’est à nous de l’interpréter.

  • Σπερμα – semence, germe, origine, progéniture
  • Εμφερης – répondant à, ressemblant à

L’ensemble donnerait « ressemblant à l’origine » ?

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Spider’s preparation

rosette 7On the border of the rosette 7, counting from left to right and from top to bottom, two words presented on the next image, can be read as « paraskea arakneos ». In Greek it can be « παρασκευη αραχνηεις » – preparation of the spider or the spider instrument. Spider here would be a part of the astrolabe?

paraskea

Préparation d’araignée

Sur la bordure de la rosette 7, en comptant de gauche à droite et de haut vers le bas, deux mots présentés sur l’image suivante, peuvent être lus comme « paraskea arakneos ». En grec ça peut être « παρασκευη αραχνηεις » – préparation de l’araignée ou l’instrument araignée. Araignée ici serait une partie de l’astrolabe ?

4 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich

Anareta

AnairetaThe word « olkairodal » in the outline of the central rosette, in its lower part, can be read as « anairotal ». Looking in the Greek dictionary, we come across the word Anareta from αναιρετης – destroyer. Anareta is a term of astrology of Balbillus (3-79), to designate a planet giving death. I am not strong in astrology, I do not want to venture further before finding other clues.

Anareta

Le mot « olkairodal » du contour de la rosette centrale, dans sa partie inférieure peut être lu comme « anairotal ». En cherchant dans le dictionnaire grec, on tombe sur le mot Anareta provenant de αναιρετης – destructeur. Anareta est un terme d’astrologie de Balbillus (3-79), pour désigner une planète donnant la mort. Je ne suis pas forte en astrologie, je ne veux pas m’aventurer plus loin avant de trouver d’autres indices.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Sunlight

On page 67v1 two curved lines extend the volutes of the sun to the right, like a tongue of fire, followed by three words « Pchodais otch oekaody ». The first word can be read as « Photaun » for φωτος or φωτων, the genitive of φως. The word φως means man, the mortal being or the light of day, the sun, the sun itself. Given the context, I choose the meaning of light or the sun: « Sun’s otch oekaody » or « sunlight’s otch oekaody« . The word is unique in the manuscript, at least in this form.

foton

Lumière du Soleil

Sur la page 67v1 deux lignes courbes prolongent les volutes du soleil à droite, comme une langue de feu, suivie de trois mots « Pchodais otch oekaody ». Le premier mot peut être lu comme « Photaun » pour φωτος ou φωτων, le génitif de φως. Le mot φως désigne l’homme, l’être mortel ou bien la lumière du jour, du soleil, le soleil lui-même. Vu le contexte, je choisis la signification de lumière ou du soleil : « Du soleil otch oekaody » ou « de la lumière du soleil otch oekaody ». Le mot est unique dans le manuscrit, au moins sous cette forme.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich