Archives de Catégorie: Plantes Voynich

Canopic jars

Continuing to look at the labels on page 82 (recto and verso), I was looking for the same on other pages, and, one thing leading to another, I went to the pages of the « pharmacy jars ».
It was with astonishment that I looked, as for the first time, at the drawing of the two mummies, one white and the other brown, on page 89r2.
momies 89r2
The page has four « jars » on the left margin, the same number as the Egyptian funeral vases. The leaves of plants representing the mummies have erect ears for the brown mummy and a bird’s beak for the white suggesting the jackal and falcone* respectively.
momie bruneThe jackal, the falcon, the baboon and Amset (human head) are the four sons of Horus, the four geniuses who protect the organs of the mummy: Amset – the liver, Douamoutef with the head of the jackal – the stomach, Hapi with the head of baboon – the lungs, Qebehsenouf with falcon head – the intestines.
momie blancheOf course everything is not very clear on this little image. Why are the leaves duplicated? Why is the brown mummy that should represent the stomach rather suggests the intestines and the white mummy that resembles the stomach and the large intestine is marked by falcon leaves, so intestines?
Perhaps the author did not deal with this kind of detail, and just wanted to talk about « pharmaceutical » products: white mummy, mumia alba and brown mummy, mumia nigra**?
I don’t think that the mummy’s question was debated by Voynich’s researchers, I found only one reference, that of Diane, but not for this page. Koen also asked the question about leaves, without connection with mummies.
So the « agrarian » tools on page 99v, all these hooks, scrapers, brushes, funnels, can be tools of embalmers?


* image of Jeff Dahl
** Robert James Forbes – More studies in early petroleum history-Brill Archive, 1959

Vases canopes

En continuant d’examiner les étiquettes de la page 82 (recto et verso), je cherchais les mêmes sur d’autres pages et, de fil en aiguille, je suis arrivée sur les pages des « pots de pharmacie ».
C’est avec étonnement que j’ai regardé, comme pour la 1re fois, le dessin des deux momies, l’une blanche et l’autre brune, sur la page 89r2.
La page a quatre « pots » sur la marge gauche, le même nombre que celui des vases funéraires égyptiennes. Les feuilles des plantes représentants les momies ont les oreilles dressées pour la momie brune et un bec d’oiseau pour la blanche ce qui suggère le chacal et le faucon* respectivement.
Le chacal, le faucon, le babouin et Amset (à tête humaine) sont les quatre fils d’Horus, les quatre génies qui protègent les organes de la momie : Amset – le foie, Douamoutef à tête de chacal – l’estomac, Hâpi à tête de babouin – les poumons, Qebehsenouf à tête de faucon – les intestins.
Certes tout n’est pas très clair sur ce bout d’image. Pourquoi les feuilles sont en double ? Pourquoi la momie brune qui devrait représenter l’estomac fait penser plutôt aux intestins et la momie blanche qui fait penser à l’estomac et le gros intestin est marquée par les feuilles de faucon, donc des intestins ?
Peut-être que l’auteur ne s’occupait pas de ce genre de détails, et voulait juste parler de produits « pharmaceutiques » : momie blanche, mumia alba et momie brune, mumia nigra**?
Je ne pense pas que la question de la momie a été débattue par les chercheurs de Voynich, je n’ai trouvé qu’une seule référence, celle de Diane, mais pas pour cette page. Koen par ailleurs a posé la question à propos des feuilles sans liaison avec des momies.
Du coup les outils « agraires » de la page 99v, tous ces crochets, grattoirs, brosses, pinceaux, entonnoirs, peuvent être des outils des embaumeurs ?


* image de Jeff Dahl
** Robert James Forbes – More studies in early petroleum history-Brill Archive, 1959

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Plantes Voynich, Uncategorized

Garlic of 44v

The 44v plant has already been identified as kale, rhubarb or parsley from Naples.
skorotoisThe plant resembles a carrot but in the text we clearly see the word skoro89, probably σκοροθοις, dative plural of σκοροθον – garlic.
This does not automatically mean that this is the description of garlic, maybe that garlic is just quoted in the text?

Ail de 44v

La plante de 44v a été déjà identifiée comme le chou frisé, la rhubarbe ou le persil de Naples.
La plante ressemble à une carotte mais dans le texte on voit clairement le mot skoro89, probablement σκοροθοις, datif pluriel de σκοροθον – l’ail.
Cela ne veut pas dire automatiquement qu’il s’agit de la description de l’ail, peut être que l’ail est juste cité dans le texte ?

2 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich, Plantes Voynich

Euphraise de 54r

manuscrit Voynich Mot Il y a presque deux ans de cela j’ai publié un petit post “Erba amoroxa”, où je soulignais la ressemblance entre deux mots figurants sur la page 5r et la page 54r.
En ce temps je lisais «l» EVA comme «k», car il y a au moins trois modèles de lettre «l» dans le manuscrit. Actuellement je préfère lire « l » EVA comme «l» et « ol » EVA comme « ol »,  «ou» ou bien «a».
Dans ma première tentative de lecture j’ai eu donc «amoroxa» qui me poussait plus vers les langues latines, herba amoroxa ou amorosa, comme une plante faisant partie d’un philtre d’amour.
Aujourd’hui je lis sur 5r comme oamoaras9 et sur 54r comme aomorasal pour – αμαυρωσις ?
Amaurose – est un terme utilisé jusqu’à nos jours pour désigner une forme de cécité. En grec ancien αμαυρωσις désigne aussi un charme pour devenir invisible (!) et la ciguë. Les plantes de 5r et de 54r n’ont rien avoir avec la ciguë qui est une ombellifère.
Toutefois Matthiole décrit une plante excellente pour améliorer la vue – Euphraise, casse-lunettes (Euphragia).

euphrasia-54r
Il est vrai que les fleurs de la plante du VM sont un peu différentes, d’ailleurs E.Sherwood a identifié cette plante d’après les fleurs comme Circium arvense ou C. oleraceum. Je n’ai pas trouvé sur le net d’autres propositions pour cette plante.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich, Plantes Voynich

Amoroxa cultivé de 5r

domesticusSur la troisième ligne de la page 5r les deux premiers mots peuvent être lus ensemble comme «doamovanei9» qui me fait penser au mot du vieux slovène домовьная le féminin de домовьный/domovьnъјь (voir Sreznevski et Troubachev).
georgiasCe mot a plusieurs significations, dont «domestiqué».
Il peut être le synonyme du mot γεωργιας, de la deuxième ligne du paragraphe suivant.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich, Plantes Voynich

Dorkas de 6r

 

dorcasLe dernier mot de la 4ème ligne de la page 6r se lit « 9aurk9’ »*
Est-ce que c’est δορκας, ζορκας ou iorkos** –la gazelle, le chevreuil ?
La partie (yaiir EVA) ne se rencontre que trois fois dans le manuscrit et l’ensemble 9aurk9 – une seule fois.


*Les deux 9 sont légèrement différents.
**Liddell H. G. – Greek–English Lexicon

2 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich, Plantes Voynich

Corne de cerf de 6r

Encore quelques mots grecs et slaves, cette fois sur la page 6r.
kozka, chèvre, bicheD’abord le mot « kozkou » de la 7ème ligne. Provient-il de « kozka », un mot slave, diminutif de koza ou kozulja – chèvre ou femelle de cervidé ?
targos, tragos, boucEnsuite les deux premiers mots de la 4ème ligne «dar cho s» (EVA), selon moi «tar ?hoz». La lettre marquée comme «c» est bien différente, elle est semblable à «sou» copte*. C’est peut être «g» et le mot serait «ταργος» pour «τραγος»** – le bouc ?

Devons-nous chercher pour notre plante un nom qui contient les mots chèvre, bouc, cerf, comme corne de cerf, par exemple ou bien barbe de bouc ?

A suivre…


*Il est urgent de corriger la transcription
**Voir dans LSJ un exemple de permutation ταργανον= τραγανον.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich, Plantes Voynich

Ceratocephalus de 100r

Nick Pelling a publié récemment sur son site Cipher Mysteries un commentaire sur l’article d’Arthur O. Tucker* and Jules Janick « Decipherment of the Voynich Codex: Progress and Problems » sur le site de l’Université de Purdue.
En lisant l’article je cède à la tentation d’ajouter mon commentaire sur l’une des plantes citées.
ceratocephalusLa plante de la page 100r a une étiquette bien agrandie chosaroshol (EVA) et je lis comme – koza roskou – koza rozhkou – козьи рожки – petites cornes de chèvre, conformément au dessin ?
Dahl** dans son dictionnaire donne le nom latin de cette plante – Bidens tripartita.

Au cours des siècles la plante avait plusieurs synonymes*** : Hepatorium aquatile, Cannabina aquatica – chanvre aquatique, Ceratocephalus tripteris – cornuet.

Ceratocephalus :  κερας – corne, κεφαλη – tête; la tête cornue, le cornuet.
Nous avons fait le tour pour revenir à nos «petites cornes de chèvre».


*A.O. Tucker est connu dans le milieu des chercheurs de VM comme l’auteur de la théorie «nahuatl». Vous trouverez sa publication dans HerbalGram de American Botanical Council.
** Dahl/Даль В.И. (XIXème) – Толковый словарь живого великорусского языка, Москва, 1955
* Pierre-Rémi Willemet – Phytographie encyclopédique ou flore économique: contenant les lois fondamentales de la botanique, les caractères essentiels des genres et des espèces, avec leurs synonymes, l’exacte indication des localités … – Brunot-Labbe, 1808

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich, Plantes Voynich

Paris oculus

signaturis plantarumEn cherchant les images des plantes avec des insectes, je suis tombée sur la page d’images du livre « Aporema botanicon, de signaturis plantarum » de Wolfgang Ambrosius Fabricius.

Une image a attiré mon attention : Le Grand Paris – oculus.

Paris oculus

Et le mot « o am oaroksa » de la page 5r du VM m’est venu toute de suite à l’esprit.
Ce mot peut être composé de oma et (a)roksa. En grec oμμα = l’œil, αραξα = une plante fabuleuse qui pousse au bord du fleuve Arax ? Mais je prefère le mot ρωξ (ραξ) – baie (raisin). Ensemble ça formerait « la baie – l’oeil », la baie qui guérit l’oeil.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich, Plantes Voynich

Herbe aux poux de Porta

Della Porta Phytognomonica plante insecteLe dernier mot de la seconde ligne de la page 5v peut se lire comme « 9eiport9 « – pour « ?? Porta » ? Comme Giovanni Battista Della Porta, l’auteur de « Phytognomonica » ?

Apparemment le mot Porta ne se répète pas dans le manuscrit, sauf si j’utilise mal la fonction recherche de Voynich Query Processor.

Je n’ai pas trouvé pour le moment de livre assez lisible, donc je mets l’image où l’on peut à peine distinguer le dessin.

Il est vrai que la plante est différente de celle présentée dans VM. Peut-être que l’auteur voulais citer la théorie de Porta pour justifier sa propre présentation ?

 

P.S. J’ai trouvé un autre site d’exploration du texte du VM : Voynich Explorer et bien, le mot Porta (Pordg ou Pordy en EVA) ne se rencontre que sur cette page.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich, Plantes Voynich

Scortha

manuscript Voynich page 11vTout comme scorothon de la page 13r, le mot scortha (chordy en EVA) sur la première ligne de la page 11v semble être unique dans le manuscrit. S’agit-il encore du mot l’ail, comme dans les Nombres 11 5 de la Septante, par exemple : … και τα πρασα και τα κρομμυα και τα σκορδα – … des poireaux, des oignons et des aulx.

Dommage pour mon ananas, je l’aimais bien  !

1 commentaire

Classé dans Alphabet Voynich, Plantes Voynich