Mot «plante» dans le VM

Après avoir feuilleté pendant plusieurs années les pages botaniques du manuscrit, je suis arrivée à la conclusion que les mots EVA chor, dal, cthy et dar désignent la plante ou les différentes parties des plantes.

chor-tal-tar

Dans leurs langues d’origine ces mots signifient herbe, légume, fleur, branche, rameau, racine etc.

Peut-être que dans le texte du manuscrit ces mots ont gardé la même signification, mais pour le moment je les considère comme des synonymes.

P.S. pour le grec voir Bailly ; pour le copte voir Crum

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Mot EVA «ykol»

Deux groupes des mots ont attiré mon attention depuis plusieurs années, mais je n’arrivais pas à finaliser mes idées.
ykolSur la page 1v (p7), en EVA : «ykol dol dolo ykol do chody» et sur la page 18v (p10) : «yko dshy dair ykol dom».
Ma première idée était que le mot ykol, que je lis comme unou, signifie «un», ainsi le groupe des mots de 1v se lirait «une fois tolo ( ?), une fois eiota (peut être ειωθως ?)» et sur la page 18v «uno tsha tazh unou tоrъ» (уно тъща таж унѹ торъ)- «un travail, une voie», quelque chose comme un précepte alchimiste (тъща pour тъщание-travail, effort, zèle, ardeur).
emou-enouMais en regardant attentivement je me rends compte que les grandes lettres dans les deux mots sont nettement différentes.

Cette observation bouleverse ma première lecture. Pour trouver une autre explication pour ces mots je vais essayer de lire ces lettres comme «m» et «n», comme je l’ai déjà fait sur d’autres pages. Dans ce cas ces mots peuvent être ημου et ηνου.

Ημου peut être écrit pour εμου ou ημος.
Εμου est génitif de εγω, moi, moi-même ou de εμος, mon, mien, qui me concerne ; qui s’adresse à moi ; mon cher.
Ημος a plusieurs significations : notre, le nôtre ; lorsque ; tant que, aussi longtemps que.

Ηνου peut être écrit pour ηνον ou ενος ?
Ηνον, du verbe ανω, – mener à terme, accomplir, achever ?
Ενος est génitif de εις ou de εν – un (masculin ou neutre).

Récapitulons :

  • mon tou tolo est achevé comme de coutume
  • mon tou tolo (est) d’un de coutume.
  • aussi longtemps que tou tolo est accompli comme de coutume

Pas encore très claire, tant qu’on ne sait pas que veut dire tou tolo.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Hardiesse de 89v1

hardi-89v1Après avoir lu le post « Les plantes oubliées du Voynich et leur signification cachée » sur le blog « The Voynich Temple », je veux ajouter ma petite pierre à la construction : l’inscription à côté de l’image de la page 89v1 représentant une plante avec des griffes.
L’inscription peut se lire comme « 8arsho89 », que je développe en « θαρσεοτος ».
Ce mot peut provenir du verbe θαρσεω (θαρρεω) – être courageux, être hardi.
θαρσέοντες de Hérodote est traduit en français comme confiance.

Le mot hardiesse correspond bien à cette patte avec des griffes. S’agit-il d’une plante ou d’autre chose ?

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Page 67r2

noms-planetes-67r2La page 67r2 a un dessin circulaire assez complexe, vous pouvez trouver une description sur le site de R. Zandbergen. Je veux examiner pour le moment les sept mots placés en rond juste au-dessus de certaines « lunes ». En commençant par la ligne pointillée partant de l’étoile du centre et dans le sens horaire, ce sont :

  1. 8olchso89
  2. onal
  3. onaij a89
  4. opchol89
  5. obar ocol8aj
  6. 9voam
  7. 9bain.

Un mot commence par 8, quatre par o et deux mots commencent par 9.
Est-ce que la première lettre de chaque mot présente un article grec  : τ(ο), ο et η ?

1er mot

Le premier mot pourrait être ol(u)ks(r)otos. R. Teague a vu une analogie avec le mot de 68r3, où j’ai proposé « takoloutos », en lisant « ol » comme « a ». Si je fais la même chose pour notre premier mot, il pourrait se lire comme « ακροτης » – l’extrémité, le plus haut point, la supériorité ou « ακρωτης »– chef d’armée, au pluriel l’élite de l’armée (Bailly). Selon Dvoretskij « ακρωτης » est aussi le synonyme de αγρετης –guide, chef, leader. Αγρετης – titre Apollon de Chios (LSJ). Αγροτης – campagnard, chasseur, αγροτις – nymphe.
Apollon correspondrait bien à l’idée que les sept mots représentent les noms de sept planètes, bien qu’il n’est pas très claire de quelle planète s’agit-il exactement, puisque en dehors du Soleil le Mercure  aussi était consacré à Apollon. Je ne vais pas me presser à tirer des conclusions avant d’examiner les autres mots.

2ème mot

Le mot suivant est o nal.
Le seul mot qui lui ressemble que j’ai trouvé est νε-αλες – qui est dans la force de croissance frais, non encore fatigué. Utilisé aussi pour désigner les troupes fraîches ou bien les nouvelles recrues non expérimentées.

3ème mot

Le troisième mot est o na(e)in(w) a(e)89.

Si nous lisons les deux parties séparément, la première fait penser soit au mot ναυς – navire (datif – ναι , accusatif –ναυν), soit aux verbes nager – νεω (infinitif –νειν) ou couler – ναω. Il y a aussi ναιω – demeurer, habiter.
La deuxième partie peut être Αθος=ηθος=εθος-coutume, habitude ; ηθος – résidence, demeure, région où le soleil se lève (Bailly), mais aussi Αθως-mont Athos. Ou bien ατος= αατος – insatiable, aussi αατος = αητος= αετος – aigle ou monstre.
L’ensemble donnerait un navire aigle ? Ou bien un navire d’Orient ? Celui qui habite la région où se lève le Soleil ?

Si nous lisons les deux mots ensemble ça peut donner quelque chose comme νωντας – participe de ναω. LSJ nous envoie à cette occasion vers αεναως – qui coule toujours, intarissable, perpétuel, éternel.

4ème mot

Si nous lisons les lettres «pch» du 4ème mot «opchol89» comme «f» et «ol» comme «a» pour être en harmonie avec le tout 1er mot, notre mot peut se lire comme φατος –indicible, indescriptible, ineffable, célèbre, remarquable ou avoir un tout autre sens – tué, mort. Un mot semblable, φαττος , désigne le pigeon ramier Columba palumbus.
Réjouie par le mot «colombe», symbole d’Aphrodite/Vénus, j’ai failli oublier le mot φατις qui a plusieurs sens : bruit, rumeur ; renommée ; parole, discours, oracle, augure ; langue, idiome.

5ème mot

Le 5ème mot a deux parties aussi : «o bar ocol8an». la première partie peut être βαρος – poids, charge ; oppression ; lourdeur, torpeur : abondance ; influence, gravité, dignité de caractère. Βαρυς – pesant, lourd ; intolérable ; fort, puissant, redoutable ; alourdi, appesanti ; (les soldats) lourdement armés.
La 2ème partie σαττω – équiper, armer ; remplir ?
Les deux parties donneraient « lourdement armé » ?
Ce qui me gêne, c’est la première lettre que j’ai choisi de lire comme « b » dans les mots latins ou slaves, en supposant qu’elle ne doit pas se rencontrer dans les mots grecs. En latin il existe le mot barrus pour désigner l’éléphant (très lourd). S’agit-il d’un mot latin, désignant les éléphants armés ?

6ème mot

Le 6ème mot « 9 voam(un) » peut signifier νουν de νοος-esprit, intelligence ou bien ναμα – ce qui coule, courant d’eau, source, ruisseau ?

7ème mot

Le septième et le dernier mot « 9bain » peut provenir du verbe βαινω – marcher, venir, arriver, s’en aller, faire aller. Ou bien c’est ηβαω – être dans la fleur de la jeunesse ; dans toute sa force ; être frais, vigoureux ?

Ce qui reste c’est de trouver un sens à tous ces mots : forment-ils une phrase ou bien présentent-ils une liste des noms, comme les noms des planètes ou de toutes autres choses ?

2 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich

Comète de 68r1

La page 68r a trois volets. Le 1er volet a 3 lignes et demie de texte au début de la page, suivies de dessin d’une trentaine d’étoiles, ainsi que de la «Lune» et du «Soleil».
Sur la 3eme ligne un mot peut être lu comme «doku9».
En grec ancien δοκευς, δοκιας ou δοκις signifie, entre autres, comète, météore*.
Comète
Selon la théorie de Robert Teague (2012) cette page décrirait une comète vue le 18 juillet 1533. Il propose aussi par la même occasion que la figure du «Soleil» soit le portrait de Copernic (1473-1543).
Ce mot ne se rencontre que deux fois dans le manuscrit, malheureusement la seconde fois sur une page de « pharmacie ».


*voir LSJ

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Aliment de bétail de 20r

aliments-de-betailLa page 20r a trois paragraphes de texte. Le 3ème paragraphe commence par les mots «beio8us sko89». En lisant à haute voix je crois comprendre «βιοτης σκοτος» : – βιοτης (le mot est unique dans le manuscrit) – la vie, les moyens de subsistance, des aliments, et σκοτος – l’obscurité, les ténèbres, l’ignorance. Donc ça peut être «l’ignorance des aliments, un aliment ignoré».

Toutefois la lettre «b» (f EVA) dans un mot grec flingue mon idée, que le «b» est utilisé dans les alphabets latin et cyrillique et que les mots grecs s’écriraient avec «v» (t EVA). En plus de cela la terminaison «us» indiquerait un mot latin ou latinisé ? Dans ce cas nous devons peut être lire le mot sco89 comme скота – de bétail ? Et les deux mots nous donneraient «aliment de bétail», indiquant qu’il s’agit d’une plante à pâturage ?

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Mot « dvor »

fontaine-85rLe mot dvor (qotor EVA) se rencontre 29 fois dans le manuscrit : 19 fois sur les pages botaniques, 7 fois sur les pages des recettes, 2 fois sur les deux pages de «4 saisons»* (85) et une fois sur une page balnéaire (80r). Le mot de la page 80r est différent, c’est plutôt « dvar quelque chose », donc je ne le considère pas pour le moment.

Le mot dvor (дворъ en vieux slovène) a deux sens : la cour (αυλη), le sens que je connaissais, et la maison (οικος) que je ne connaissais pas**.

Je crois que c’est dans le sens de la cour qu’il est utilisé sur la page 85r : quatre personnages  placés autour d’une fontaine*** ou sur les murs d’un château**** avec quatre textes placés en croix.
dvor-skitaSur la 2ème ligne du texte Nord les deux premiers mots sont « dvor shu89 ».
Ça peut être « dvor skita » – la cour du skite. Σκητη – le skite, l’ermitage.

cour-secreteSur la page suivante quatre personnages sont placés dans un «jardin». Dans le mot « dvor » la lettre «o» est légèrement différente, plutôt «a». Pour le moment je vais lire comme dvor. Le mot suivant peut être lu comme ketos, pour κευθος, caché ? S’agit-il d’une cour cachée, d’un jardin secret ?

duo-oikosSur les pages botaniques, selon moi, le mot dvor a le sens plutôt de « οικος ». Par exemple sur les pages 10r et 10v : « dva dvor » et « dveia dvor » pour « δυο οικοι » – dioïque.

Le terme dioïque, apparemment, a été introduit par Linné, je n’ai pas trouvé d’autres références. Toutefois la division des plantes en espèces (genres, variétés) mâles, femelles et hermaphrodites était connue depuis des siècles, Théophraste (-371 – -288) déjà en a parlé.


*https://stephenbax.net/?p=896
** Troubachev/Трубачев – Этимологический словарь славянских языков/ Праславянский лексический фонд / Под ред. О. Н. Трубачева. Вып. 1-30, Москва, 1974 – 2003.
***https://proto57.wordpress.com/2010/12/05/is-that-you-martin-luther/
****Giuseppe Fallacara, Ubaldo Occhinegro – Manoscritto Voynich e Castel del Monte: Nuova chiave interpretativa del documento per inediti percorsi di ricerca – Gangemi Editore Spa, 2013

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Mot «chor» encore

Il y a quelques années de cela j’ai supposé que le chor peut être l’équivalent du mot alia. Aujourd’hui je me demande si ce n’est pas une abréviation du mot hortus ?  Hor(tus) = plante, légume.  En grec c’est la même chose, hor(tos).

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Coronopus de 6r

cornar-cvejaSur la 2ème ligne de la page 6r il y a 8 mots très courts. Si on lit les mots 4 et 5 ensemble, ça donne cornar – celui qui a des cornes (au propre comme au figuré). Le mot suivant est cveja (en tout cas pour le moment). Cornar cveja – la plante (la fleur) cornue.
Toutefois cveja c’est plutôt slave et cornar c’est plutôt latin, que dit le grec ancien ? Ça peut être κορωνη – corneille ou κορωνις – recourbé à l’extrémité (c’est pas très loin de corne).
voronLe premier mot de la 5ème ligne est varonam. Voron peut être le mot slave signifiant corbeau.

Il s’agit, à mon avis des noms des plantes en slave et en grec qui contiennent le mot corbeau ou corneille.
Ajoutés aux mots vus précédemment, cela donne une plante Plantago coronopus, plantain corne de bœuf, corne de cerf, plantain pied de corbeau ou pied de corneille en français.

Voir ci-dessous l’image de l’ouvrage de Matthiole*.

coronopus-matthiole

 

A suivre…

 


*Mattioli, Pietro Andrea – De plantis Epitome utilissima, Petri Andreae Matthioli Senensis, medici excellentissimi, etc. Novis iconibus et descriptionibus pluribus nunc primum diligenter aucta, à D. Ioachimo Camerario medico inclytae Reip. Noribergensis. Francfort sur le Main , 1586. http://www.biusante.parisdescartes.fr/

2 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich

Dorkas de 6r

 

dorcasLe dernier mot de la 4ème ligne de la page 6r se lit « 9aurk9’ »*
Est-ce que c’est δορκας, ζορκας ou iorkos** –la gazelle, le chevreuil ?
La partie (yaiir EVA) ne se rencontre que trois fois dans le manuscrit et l’ensemble 9aurk9 – une seule fois.


*Les deux 9 sont légèrement différents.
**Liddell H. G. – Greek–English Lexicon

2 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich, Plantes Voynich