Archives de Tag: 75v

Jupiter and Moon on 75v

We still have to translate the labels of Jupiter and Moon on page 75v. The label of Jupiter, the third to the right, reads 8d89 dobe8. There are only two Greek words that are close to the dobe8 (qoted EVA, 4 times in the manuscript); δαβη – subjunctive of the verb δαιω, to burn and δαβελος = δαϝελος = δαλος – thunderbolt (among others). So our label « … one who can burn you (by thunderbolt?) » or « … of thunderbolt  » is synonymous with Jupiter Fulgurator?
As for the Moon, 8al89 8alsi8, I do not have a bright idea (σελας) for the moment, unless shd EVA (7 times) is a contraction like σε(ληνε) θ(εος) or something like that ?

Jupiter et Lune de 75v

Il nous reste à traduire les étiquettes de Jupiter et de Lune e la page 75v. L’étiquette de Jupiter, la troixième à droite, se lit 8al89 dobe8. Il n’y a que deux mots grecs qui sont proches du dobe8 (qoted EVA, 4 fois dans le manuscrit) ; δαβη – subjonctif du verbe δαιω, brûler et δαβελος = δαϝελος = δαλος – foudre (entre autres). Donc notre étiquette « …Celui qui peut vous brûler (par la foudre ?) » ou « …de la foudre » est synonyme de Jupiter Fulgurator ?
En ce qui concerne la Lune, 8al89 8alsi8, je n’ai pas pour le moment d’idée lumineuse (σελας), sauf si shd EVA (7 fois) est une contraction comme σε(ληνε) θ(εος) ou quelque chose dans ce genre ?

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Watchtower of Zeus

The first label on the left could refer to the Counter-Earth, but nothing in its text helps us to go in that direction. On the other hand the letter « Z » of the second word reminds me more of Zeus/Jupiter. The name Zeus/Jupiter or its epithets is theoretically applied to two spheres/orbits/zones/axes: the planet Jupiter – Διος αστηρ and the Central Fire which was named Διος φυλακην/θρονον/οικον – guard/trone/domicile of Zeus, but also Ζανος πυργον – the guard tower of Zeus. Since the planet Jupiter label is the third on the right, I suppose the first label is about Central Fire.
The second word of the label reads zaral, unless the letter « r » is to be read as « n »?
75v_r_n
Let’s look at the letter « r » in the labels: out of six occurrences four have a well straight leg, one has a curved leg and one has a not-too-clear leg, but I still read it as « r ».
I propose to read the word as Zanal (Zanou) and consider that it is Ζανος, genitive of Ζαν, Zeus.
The first word can be read onsi9 or onsk9 for ανσχος? This word most probably refers to the word ανσχεο of the verb ανεχω – to lift, to bring straight, to stand still, to support, to hold back, to stop; to show oneself, to appear; to rise, to arise, to grant, to attribute. Why am I less and less surprised by the alarming number of meanings that the same word can have in ancient Greek? I understand better why there are so many comments and commentators of Greek authors, if each word and sentence can be interpreted differently. The question is if this word can be synonymous with φυλακην/θρονον/οικον/πυργον? I think that πυργον is quite suitable, it is the tower that stands, that rises. Or is it the synonym of οικον, the domain attributed to Zan/Zeus?

Tour de garde de Zeus

La toute première étiquette à gauche pourrait désigner l’Anti-Terre, mais rien dans son texte ne nous aide pour aller dans cette direction. Par contre la lettre « Z » du deuxième mot me fait penser plutôt à Zeus/Jupiter. Le nom de Zeus/Jupiter ou ses épithètes s’appliquent, en théorie, à deux sphères/orbites/zones/axes : la planète Jupiter – Διος αστηρ et le Feu Central qui était nommé Διος φυλακην/θρονον/οικον – garde/trône/demeure de Zeus, mais aussi Ζανος πυργον – la tour de garde de Zeus. Comme l’étiquette de la planète Jupiter est la troisième à droite, je suppose donc que la première étiquette concerne le Feu Central.
Le second mot de l’étiquette se lit zaral, à moins que la lettre « r » doit être lue comme «n» ?
Examinons les lettre «r» des étiquettes : sur six occurrences quatre ont la jambe bien tendue, une a la jambe courbée et une a la jambe pas trop claire, mais que j’ai lu quand même comme «r».
Je propose de lire le mot comme Zanal (Zanou) et considérer qu’il s’agit de Ζανος, génitif de Ζαν, Zeus.
Le premier mot peut se lire onsi9 ou onsk9 pour ανσχος ? Ce mot se rapporte très probablement au mot ανσχεο du verbe ανεχω – lever, porter droit, se dresser immobile, soutenir, retenir, arrêter ; se montrer, apparaître ; s’élever, surgir, accorder, attribuer. Pourquoi je m’étonne de moins en moins du nombre effarant des significations que peut avoir un même mot en grec ancien ? Je comprends mieux pourquoi il existe autant des commentaires et des commentateurs des auteurs grecs si chaque mot et chaque phrase peuvent être interprétés différemment. La question est si ce mot peut être synonyme de φυλακην/θρονον/οικον/πυργον ? Je crois que πυργον convient assez bien, c’est la tour qui se dresse, qui s’élève. Ou bien c’est le synonyme de οικον, le domaine attribué à Zan/Zeus ?

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Venus Noctifer

In translating Τλη-ωρος as « the one who brings the night », Venus, I did not know that this name actually existed. The Latin poet of the 1st century BC J.C. Catullus calls Venus Noctifer*.
F. Cumont** reminds us that Venus bore very different names in different countries. According to him, Bar Bahlul, in his Lexicon syriacum would give no less than sixteen names of Venus **. (You can check it if you read Arabic or Syriac.)
I think we need more knowledge of old languages to translate the VM. Maybe the followers of theories of origin Arab, Hebrew, Syriac and other Nahuatl could help provide the lexicon of astronomy/astrology to accelerate the search?


*Cited by Roscher W. H.  – Ausführliches lexikon der griechischen und römischen mythologie – Leipzig, 1884—1890.
**Cumont Franz – Le nom des planètes et l’astrolatrie chez les Grecs. In: L’antiquité classique, Tome 4, fasc. 1, 1935. pp. 5-43.

Vénus Noctifer

En traduisant Τλη-ωρος comme, « celle qui apporte la nuit », Vénus, je ne savais pas que ce nom existait bel et bien. Le poète latin du I sciècle av. J.C. Catulle appèle Vénus Noctifer*.
F. Cumont** rappèle que Vénus portait dans les différents pays les noms très divers. Selon lui, Bar Bahlul, dans son Lexicon syriacum donnerait pas moins de seize noms de Vénus**. (Vous pouvez le vérifier si vous lisez l’arabe ou syriaque.)
Je crois que nous avons besoin de plus de connaissances des anciennes langues pour pouvoir traduire le VM. Peut être que les adeptes des théories de provenance arabe, hébraïque, syriaque et autre nahuatl pourraient aider à fournir le lexique de l’astronomie/astrologie pour pouvoir accélérer la recherche ?


*Cité par Roscher W. H.  – Ausführliches lexikon der griechischen und römischen mythologie – Leipzig, 1884—1890.
**Cumont Franz – Le nom des planètes et l’astrolatrie chez les Grecs. In: L’antiquité classique, Tome 4, fasc. 1, 1935. pp. 5-43.

3 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich

One who accomplishes

Hnetos KronosThe ninth label of 10 nymphs of 75v, rkal ykedy, can be read as rnal 9ne89. The first word does not tell me much, for the moment, on the other hand, the second can be ηνετος, of the verb ανυω – to effect, accomplish, complete. To complete, to accomplish is the translation of another Greek verb, κραινω, and we all know the word derived from this verb « one who accomplishes », that is to say Κρονος, Roman Saturn. So I conclude that if ανυω = κραινω, Ηνυτος = Κρονος.

Celui qui accomplit

La neuvième étiquette de 10 nymphes de 75v, rkal ykedy, peut être lue comme rnal 9ne89. Le premier mot ne me dit pas, pour le moment, grand-chose, par contre le deuxième peut être ηνετος, du verbe ανυω –faire aboutir, d’où mener à terme, accomplir, achever. Achever, accomplir est la traduction d’un autre verbe grec, κραινω, et nous connaissons tous le mot dérivé de ce verbe «celui qui accomplit», c’est-à-dire Κρονος, Saturne romain. Donc je conclus que si ανυω= κραινω, Ηνυτος= Κρονος.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

75v again

Here are some more words on page 75v.

Olchody- akotos

akotosOne of the olchedy of 75v is rather olchody, which I read as ακοτος – free from anger, cheerful; without grudge.

Pchedar-peistar

peistarThe word EVA pchedar (11 occurrences in the manuscript) can be πειστηρ – one who obeys.

Olkey – anios

aniosThe word EVA olkey occurs 12 times in the manuscript and can be ανιος = ανιαρος – grievous, troublesome, annoying; painful; grieved, distressed.

Olshty – asebos

asebosOlshty is a unique word in the manuscript, at least in this form, which I read as ασεβης – ungodly, unholy, profane, sacrilegious; ασεβως – adverb.

Shty – sebas

The opposite of ασεβης (shty EVA) is repeated 4 times: σεβας – reverential awe; reverence, worship, honour, the object of reverential awe, holiness, majesty; object of awestruck wonder. On page 2v of water lily it would be rather « wonder ».

75v encore

Voici quelques autres mots de la page 75v.

Olchody- akotos

Un des mots olchedy de 75v est plutôt olchody, que je lis comme ακοτος – joyeux, réjouissant, bienveillant ; sans rancune.

Pchedar-peistar

Le mot EVA pchedar (11 occurrences dans le manuscrit) peut être πειστηρ – obéissant, docile, soumis.

Olkey – anios

Le mot EVA olkey se rencontre 12 fois dans le manuscrit et peut être lu comme ανιος = ανιαρος – Importun, fâcheux ; affligeant, pénible ; affligé, triste.

Olshty – asebos

Olshty est un mot unique dans le manuscrit, du moins sous cette forme, que je lis comme ασεβης – impie, sacrilège; impiété ; ασεβως – adverbe.

Shty – sebas

Le contraire de ασεβης (shty EVA) se répète 4 fois : σεβας – crainte religieuse, pudeur ; sainteté, majesté ; adoration des dieux, objet de crainte, d’admiration. Sur la page 2v de nymphéa ce serait plutôt «objet d’admiration».

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

5 words of 75v

I continue my way trying to read at least some understandable words from the manuscript.

olkedy – anetos

The word EVA olkedy has 27 occurrences, including 3 on our page, mostly on bathing pages and recipes. Only one on the botanical page.

anetosI read this word as ανετος – relaxed, but also uncontrolled, licentious, or set free from labour, of men and animals dedicated to a god, consecrated and lying untilled land.

olchedy -aketos

aketosThe word EVA olchedy is repeated 38 times in the manuscript, including 6 times on our page, mostly on bathing pages and recipes. Some words are not counted by software because of the space between ol and chedy.
The letters ch EVA, in my opinion, can be read in different ways: η, γ, κ, or χ. I grope before mastering the possible differences of writing:

  1. Ακετος for ακητος = κρατιστος – strongest, mightiest; best, most excellent; as a title or mode of address.
  2. Αγετος for αγειτης = υβριστης – violent, wanton, licentious, insolent man; lustful, lewd.
  3. Αχετος for αχετας = ηχετης – clear-sounding, musical, shrill; ο αχετας – the chirper, the cicada.

Ytedy – ebetos

hebetosThe word EVA ytedy has 24 occurrences in the manuscript, including 4 on the bathing page 81v, in the same paragraph and the others rather on the botanical pages.
I read this word as ηβετος for ηβητης – in one’s prime, adult. The word is next to the blue pool. Is it the quality of this bath, rejuvenating, unlike the green pool?

Qoldy-dates

datesThe word EVA qoldy is only found on two pages: 75v and 81v. A single Greek word is suitable, δαθεα, synonym, according to Hesychius, of φρεατια – tank, cistern; aqueduct or water pipe.

Olshedy – asketos

asketosThe word EVA olshedy has 23 occurrences in the manuscript, mostly on bathing pages and recipes. Only one on the botanical page.
I read this word as ασκετος, which gives us four possibilities:

  • ασκεθης = ασκηθης – unhurt, unscathed; sound, healthy; pure, virgin: not suffering, impassive (God);
  • ασκητης – one who practices any art or trade, as opposed to ιδιωτης; athlete; hermit, monk;
  • ασκητος – curiously wrought; adorned, decked; to be got or reached by practice; exercised, practised in a thing;
  • ασκιτης – dropsy, ascites.

Not surprisingly, I still find myself in front of several very different definitions of the same words.

5 mots de 75v

Je continue mon petit bout de chemin à tenter de lire au moins quelques mots compréhensibles du manuscrit.

olkedy – anetos

Le mot EVA olkedy a 27 occurrences, dont 3 sur notre page, en majorité sur les pages balnéaires et des recettes. Une seule occurrence sur la page botanique.
Je lis ce mot comme ανετος – relaxé, détendu, mou, mais aussi sans retenue, licencieux, ou bien libre de tout travail, car consacré à dieu, terre consacrée et non cultivée.

olchedy – aketos

Le mot EVA olchedy se répète 38 fois dans le manuscrit, dont 6 fois sur notre page, en majorité sur les pages balnéaires et des recettes. Certains mots ne sont pas comptabilisés par les logiciels à cause de l’espace entre ol et chedy.
Les lettres ch EVA, à mon avis, peuvent être lues de différentes façons : η, γ, κ, ou χ. Je tâtonne avant de maitriser les éventuelles différences d’écriture :

  1. Ακετος pour ακητος=κρατιστος – Très fort, le plus fort, très solide, très résistant, excellent, le meilleur; utilisé pour s’adresser à des hommes de haut rang ou de haute fonction.
  2. Αγετος pour αγειτης = υβριστης – violent, fougueux, impétueux, emporté ; lubrique.
  3. Αχετος pour αχετας=ηχετης – sonore, vibrant ; ο αχετας – la cigale.

Ytedy – ebetos

Le mot EVA ytedy a 24 occurrences dans le manuscrit, dont 4 sur la page balnéaire 81v, dans le même paragraphe et les autres plutôt sur les pages botaniques.
Je lis ce mot comme ηβετος pour ηβητης -Qui est dans la force de la jeunesse, adolescent. Le mot se trouve à côté de la piscine bleue. S’agit-il de la qualité de ce bain, rajeunissant, contrairement à la piscine verte ?

Qoldy-dates

Le mot EVA qoldy ne se rencontre que sur deux pages : 75v et 81v. Un seul mot grec convient, δαθεα, synonyme, selon Hésychius, de φρεατια – réservoir d’eau; aqueduc ou conduit d’eau.

Olshedy – asketos

Le mot EVA olshedy a 23 occurrences dans le manuscrit, en majorité sur les pages balnéaires et des recettes. Une seule occurrence sur la page botanique.
Je lis ce mot comme ασκετος, ce qui nous donne quand même quatre possibilités :

  • ασκεθης=ασκηθης – sain et sauf, indemne ; pur, immaculé ; qui ne peut pas subir le mal, impassible (Dieu) ;
  • ασκητης – celui qui pratique un art, qui exerce une profession, par opposition à ιδιωτης ; athlète ; ermite, moine ;
  • ασκητος – travaillé avec art, raffiné ; décoré ; exercé (dans un art) ; qui peut être obtenu par la pratique ;
  • ασκιτης – hydropisie, ascite.

Sans grande surprise je me retrouve encore devant plusieurs définitions très différentes des mêmes mots.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Invocation of the Goddess

It’s been a week since I’ve been trying to find a harmonious translation of the first line of paragraph B on page 75v. Since the inspiration is waiting, I prefer to publish the comprehensible words separately.

baskeorThe first word of the sentence is baskeor (a single occurrence, but at least ten related words)*.

In my opinion, there are two possibilities for reading:

  • βασκαριζειν (ϝασκ-) – <α> σκαρίζειν – σκαρίζω – jump, throb, palpitate
  • Βασκε – come! at Aeschylus. Βασκε ιθι – speed thee! away! in Iliad.

ἔορ, according to Hesychius, means θυγάτηρ – daughter (of his parents).

The set would give “Come, daughter of …!  »

Then the three words preceding the word « titanide ».

onar skene

The first word can be read as ak(g,x)e(i)9 (29 occurrences) *, which gives several possibilities:

  • ακεω – to be silent; ακεοις- 2 sg. optative (conditional) – if you are silent? ακεων – silently, quietly.
  • ακεω – to heal, to remedy,
  • ακιος – not eaten by worms
  • αγιος – holy, sacred; αγιον – temple, holy place
  • αχεω – to be afflicted; sounding, making noise, ηχεω- resounding, sounding, ηχηις – noisy, sonorous, resounding.

The second word is οναρ (129 occurrences) * which I read as:

  • dream, vision,
  • fleeting, unreal
  • in dreams,

The third word sken9 (36 occurrences) * can be σκηνη:

  • hut, tent, camp, tabernacle;
  • residence, dwelling, house, temple, shop;
  • covered car;
  • wooden and indoor construction where plays were played, from which stage; by extension drama fiction, hence fiction, lie.

There is obviously a spoilt for choice once again.

We can add here σκηνος – body (tabernacle of the soul).

Can we read οναρ σκηνη as a misleading dream?

Conclusion

  • The text of this paragraph is written in Greek;
  • The text can be an invocation of a goddess;
  • The proposed alphabet allows us to understand more words than the simple EVA alphabet.

* Thanks to Voynich Query Processor

Invocation de la déesse

Voilà une semaine que je tente de trouver une traduction harmonieuse de la 1re ligne du paragraphe B de la page 75v. Vu que l’inspiration se fait attendre, je préfère publier les mots compréhensibles séparément.

Le 1er mot de la phrase est baskeor (une seule occurrence, mais une dizaine de mots apparentés)*. Il existe à mon avis deux possibilités de lecture :

  • βασκαριζειν (ϝασκ-): <α>σκαρίζειν – σκαρίζω) bondir, s’agiter vivement
  • Βασκε – viens ! chez Eschyle. Βασκε ιθι – va, en avant ! dans Iliade.

ἔορ, selon Hesychius, signifie θυγάτηρ –fille (de ses parents).

L’ensemble donnerait « Viens, fille de … ! »

Ensuite les trois mots précédant le mot “titanide”.
Le 1er mot peut se lire comme ak(g,x)e(i)9 (29 occurrences)*, ce qui donne plusieurs possibilités :

  • ακεω – être silencieux ; ακεοις- 2 sg. optatif (conditionnel) – si tu es silencieux ? ακεων – silencieusement, tranquillement.
  • ακεω – soigner, guérir ; remédier à;
  • ακιος – non mangé par des vers;
  • αγιος – saint, sacré ; αγιον – temple, lieu saint
  • αχεω – être affligé ; résonner, faire du bruit, ηχεω- résonner, retentir, ηχηις – bruyant, sonore, retentissant.

Le deuxième mot est οναρ (129 occurrences)* que je lis comme :

  • rêve, songe, vision,
  • fugace, irréel
  • en rêve, en songe.

Le troisième mot sken9 (36 occurrences)* peut être σκηνη :

  • cabane, hutte, tente, campement ;
  • Tente, tabernacle ;
  • résidence, habitation, maison, temple ;
  • boutique, échoppe ;
  • voiture couverte ;
  • construction en bois et couverte où l’on jouait les pièces de théâtre, d’où scène ; par extension fiction de théâtre, d’où fiction, mensonge.

Il y a à l’évidence un embarras de choix encore une fois.

Conclusion

  • Le texte de ce paragraphe est écrit en grec ;
  • Le texte peut être une invocation d’une déesse ;
  • L’alphabet proposé permet de comprendre plus de mots que l’alphabet EVA.

* Merci à Voynich Query Processor

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Ouranios

I continue to search for the comprehensible words of the text, one by one, although I am aware that there is little chance of completing the whole manuscript in a few years, unless I find a way to significantly speed up my search.
This time I found* two words that seem to me Greek again.
ouranios
These words on pages 75v and 80v have, in my opinion, the same root: « oran ».
The first is « orolneee9 » – ορανεεεις for ουρανοεις – of or to heaven?
The second is « orolnee89 » for Ουρανιδης – Kronos, the Titans or the gods?

P.S. By forming the word of 75v with three Voynich « words » instead of two, we obtain « ορανηεηoναιν » for Ουρανιωναι, the goddesses, the inhabitants of Heaven, unless it is the duel: « the two goddesses ».
Ouraniwnai


* Thanks to Voynich Explorer

Ouranios

Je continue à chercher les mots compréhensibles du texte, un à un, même si je suis consciente qu’il y a peu de chances de terminer l’ensemble du manuscrit en quelques années, sauf si je trouve un moyen d’accélérer sensiblement ma recherche. Cette fois-ci j’ai trouvé* deux mots qui me paraissent grecs encore une fois.
Ces mots des pages 75v et 80v ont, à mon avis, la même racine : «oran».
Le premier est «orolneee9» – ορανεεεις pour ουρανοεις – du ciel, céleste ?
Le deuxième est « orolnee89 » pour Ουρανιδης – Kronos, les Titans ou les dieux ?

P.S. En formant le mot de 75v avec trois « mots » Voynich au lieu de deux, nous obtenons « ορανηεηoναιν » pour Ουρανιωναι, les déesses, les habitantes du Ciel, sauf si c’est le duel : « les deux déesses ».


*Merci à Voynich Explorer

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Titanide of Dodona

titanide 75vOn page 75v, among a multitude of repetitions of the same words, two singular words caught my attention: the last of the first line of paragraph 2 and the following, the first of the second line: 8e89ne89 4o4onee9.
Reading as usual 8 as τ or θ; 9 as η, ος (ες, ας), 4o as d or do, I get « τετηνετος δοδονεεος ». Is it « Τιτηνιδος Δωδωναῖος » – « of  the Titanide of Dodona » ?
Dodona is an ancient greek sanctuary where Titanide Dione* was worshiped beside Zeus as Mother Goddess**.
Is it a small clue to locate the manuscript in space and time?***


*Apollodore
**Rachet Guy. Le Sanctuaire de Dodone, origine et moyens de divination. In: Bulletin de l’Association Guillaume Budé, n°1, mars 1962. pp. 86-99. DOI : 10.3406/bude.1962.3974,
*** Dodona

Titanide de Dodone

Sur la page 75 v, parmi une multitude des répétitions de mêmes mots, deux mots singuliers ont attiré mon attention : le dernier de la première ligne de paragraphe 2 et le suivant, le premier de la deuxième ligne : 8e89ne89 4o4onee9.
En lisant comme d’habitude 8 comme t, τ, θ ; 9 comme η, ος (ες, ας), 4o comme d ou do, j’obtiens « τετηνετος δοδονεεος ».
S’agit-il de « Τιτηνιδος Δωδωναῖος » – « de la Titanide de Dodone » ?
Dodone est un ancien sanctuaire grec où la Titanide Dioné* était adorée à côté de Zeus en tant que Déesse-Mère**.
Est-ce un petit indice pour situer le manuscrit dans l’espace et dans le temps ?***


*Apollodore
**Rachet Guy. Le Sanctuaire de Dodone, origine et moyens de divination. In: Bulletin de l’Association Guillaume Budé, n°1, mars 1962. pp. 86-99. DOI : 10.3406/bude.1962.3974,
*** Dodona

3 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich