Archives de Tag: 77r

Plastered hidden Isis

klepsisiosAlso on page 77r, paragraph C, the word « chlchpsheey » can be read as « kleipsisi9 » κλεψ-ισιος. Κλεψ(ι) comes from the verb κλεπτω – to steal, but also to conceal. Ισις can be the goddess Ισις, a plant, a plaster or the name given by Pythagoras to the number 2.

Is it the history of Isis mysteries, of a plaster secret formulation, or of the secret number?


Toujours sur la page 77r, paragraphe C, le mot «chlchpsheey» peut être lu comme «kleipsisi9» κλεψ-ισιος. Κλεψ(ι )vient du verbe κλεπτω – voler, dérober, mais aussi cacher, dissimuler. Ισις peut être la déesse Ισις, une plante, un emplâtre ou le nom donné par Pythagore au nombre 2.

S’agit-il des mystères d’Isis, d’un emplâtre à la composition secrète ou bien du nombre secret ?

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich

Two numbers of 77r

page 77r pCIn the third paragraph of the 77r text, two words of three letters each, contain a letter which reminds me of the Greek letter « stigma », used to designate the number 6.

stigma
So the two words can be numbers.

nombres grecsI start by the second one that seems easier: σλς* = 200 + 30 + 6 = 236.
The first word is a little more complicated. I have already read the first letter in different ways: like ει, η, γ, especially when the second leg is higher, κ and χ. Of all the variants cited, only χ is in the hundreds column, so the number is 600 + 30 + 6 = 636.
For the moment I have no suggestion as to the meaning of these numbers, but I am persuaded that the letter stigma should be read separately from s and r, as it is now.


*Apparently the wordpress has no stigma, it replaces it with final s

Dans le troisième paragraphe du texte de la page 77r deux mots de trois lettres  chacun contiennent une lettre qui me rappelle  «stigma» grecque, utilisée pour désigner le numéro 6. Donc les deux mots peuvent être des nombres.
Je commence par le second qui me semble plus facile: σλς = 200 + 30 + 6 = 236.
Le premier mot est un peu plus compliqué. J’ai déjà lu la première lettre de différentes manières: comme ει, η, γ, surtout quand la seconde jambe est plus haute, κ et χ. De toutes les variantes citées, seul χ est dans la colonne des centaines, donc le nombre est 600 + 30 + 6 = 636.
Pour le moment je n’ai aucune suggestion sur la signification de ces chiffres, mais je suis persuadé que stigma doit être lu séparément de s et r, comme c’est fait actuellement.

 

4 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich

Daphitas de 77r

Sur la première ligne de la page 77r le nom 4oPhe89 (qopchedy EVA) se répète deux fois. Je le lis comme Dophitos. Ce mot se rencontre 32 fois dans le texte du VM, dans les pages balnéaires et des recettes. S’agit-il de Daphitas, le grammairien et/ou un sophiste, un personnage cité par Cicéron* par exemple ? Quel est le lien entre Daphitas, et notre texte ?
Je vois trois possibilités :

  1. Il s’agit bien de Daphitas et nous devons trouver un lien plausible avec le texte et le dessin ;
  2. C’est un jeu de mots : Daphitas est mis à la place du mot sophiste ou du mot thorax, car il aurait péri sur le mont Thorax** ;
  3. Nous devons chercher une autre variante de lecture.

daphitas
Le premier mot du paragraphe commence par pou, c’est donc une question (voir mon post Pou(rquoi ?)): Που … Δαφιτας ? La suite : Δαφιτας, θελγις ανετος λαος βακτωρ σκιας ….

  •  pou – που – où, en quel endroit ? comment ? pourquoi ?
  • donou che9 – du verbe δονεω ou bien δονακοεις – rempli de roseaux ; piège préparé au moyen des gluaux
  • 89lchis – θελγις du verbe θελγω – charmer par des enchantements magiques ; fasciner, séduire, tromper; calmer, adoucir, apaiser, charmer
  • oune89 – ανετος – relâché, lâche (chevelure) ; sans freins, sans retenue (licencieux)
  • lol9 – λαος – peuple, foule ; ou λαος =λαας – pierre
  • ske9 – σκιας – σκια – l’ombre
  • bouk8or – βακτωρ pour Βακτρα – Bactres*** ? ou βακτρον – bâton pour marcher ?

Pourquoi (en quel endroit de)… le piège, Daphitas ? Daphitas, tu séduis sans retenue la foule des ombres de Bactres…


* http://remacle.org/bloodwolf/philosophes/Ciceron/fato.htm

** Encyclopédie, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et de métiers, par une societè de gens de lettres. Mis en ordre et publiè per M. Diderot, … Volume 16, 1765

*** Le Bactrien =Zoroastre

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Roseaux du Tartare

Le mot 8ar8ar se rencontre sept fois dans le manuscrit : une fois sur la page botanique 18r, 2 fois sur les pages astrologiques 67r1 et 68v3, 2 fois sur la page balnéaire 75r, et une fois sur la page des recettes 85r1.tartare
Ce mot peut être le mot grec ταρταρος – le Tartare, séjour souterrain au fond des Enfers, où Zeus précipite ceux qui l’ont offensé, par extension les Enfers. Sur le net il y a eu déjà plusieurs propositions sur les liens entre le manuscrit de Voynich et les œuvres d’Ovide ou de Danté qui décrivent des voyages dans le monde infernal.
Mais le mot peut aussi provenir du verbe ταρταριζω – trembler de froid, frissonner.
Sur la page 75r le mot λου comme sur la page 77r. Il est précédé par 4oNek89 – δονακιτις – de roseau. L’ensemble peut être δονακιτις λου(τρων) –lieu pour se baigner rempli des roseaux ?

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Baignade au féminin de 77r

baignade-77r
La page 77r contient plusieurs mots qui peuvent avoir l’origine grecque. D’abord le mot «lou» (lol EVA) qui se répète sur cette page quatre fois, peut provenir du verbe λουω – laver, (se) baigner, (se) mouiller, plonger dans l’eau, baptiser. C’est un verbe qui est bien en harmonie avec les dessins de la page. Le dernier «lou» est suivi par «8auO» (daiin EVA, à revoir, à mon avis) et les deux forment «lou8auO» – du verbe λουτιαω – avoir envie de se baigner ?
Sur la première ligne le mot 89lchis (dy!lches EVA) peut être θηλειις pour θηλυς – féminin, de femme, mais aussi frais, rafraîchissant.
Le mot suivant (olkedy EVA) olne89 – ουνετος pour ανετος – relâché, en parlant d’une détente du corps et de l’esprit, mais aussi licencieux.
S’agit-il d’un bain relaxant pour les femmes ou d’un bain rafraîchissant et relaxant ? Le grec nous donne du fil à retordre.
Le premier « lou » est suivi de « 9 », que nous pouvons lire comme και – et, et même, aussi, même. Le premier mot de la ligne suivante βουκταρ (tol.chd.ar EVA) provient probablement de βακτηρια-bâton pour la marche et l’ensemble nous donnerait « un bain même pour ceux (celles) qui marchent avec un bâton» ?

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich