Archives de Tag: greek

Remains of the Pharaoh

pharaonThe labels above the mummy drawing strip on page 89r2 are read in EVA « Otoldy (11) ok(t)ol (83).shol.dy (13) opcharoiin (1) ».
If for the moment I have no sure proposition about the first words, the last word, on the other hand, may well be Pharaoh?
The word, in this form, is unique in the manuscript. The only similar word is on page 116r: pcharalor.
Φαραω, Φαραωθης, Φαραων, Φαρωνος* – Pharaoh is the title of the Egyptian kings.
To be exhaustive, I must add that φαραω=φαροω also means plough**. In the Hesychius Lexicon φαρουν = αροτριαν.
With the image of a mummy I prefer the meaning of pharaoh.


* http://biblehub.com/greek/5328.htm
**LSJ

Restes du Pharaon

Les étiquettes au-dessus de la bande de dessin des momies de la page 89r2 se lisent en EVA « Otoldy (11) ok(t)ol (83).shol.dy(13) opcharoiin (1) ».
Si pour le moment je n’ai pas de proposition sûre à propos des premiers mots, le dernier mot, par contre, peut bien être o pharaon ? Le mot, sous cette forme, est unique dans le manuscrit. Le seul mot semblable se trouve sur la page 116r : pcharalor.
Φαραω, Φαραωθης, Φαραων, Φαρωνος* – Pharaon est le titre des rois égyptiens.
Pour être exhaustive, je dois ajouter que φαραω=φαροω signifie aussi labourer**. Dans le Lexicon de Hesychius φαρουν=αροτριαν.
Avec l’image d’une momie je préfère la signification de pharaon.


* http://biblehub.com/greek/5328.htm
**LSJ

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich

Word qosheedy of 82r

daistheisOn page 82r two unique words (qocseedy/qosheedy and qoshedy/qoesedy) can be read as doeses89 and doise89, both for δαισθεις?
Δαισθεις is the participle of the verbs δαιζω, δαιω and δαινυμι.
Δαιζω-to divide, to separate, to cut in parts, usually with the idea of violence, to tear with the edge of a weapon, to destroy (a city from top to bottom).
Δαιω – divide, share, tear.
Δαινυμι – to make the parts for a meal, to celebrate with a meal, to take part in the meal (funeral), to eat, to devour, to consume (speaking of the pyre, the poison).

Mot qosheedy de 82r

Sur la page 82r deux mots uniques (qocseedy/qosheedy et qoshedy/qoesedy) peuvent être lus comme doeses89 et doise89, les deux pour δαισθεις ?
Δαισθεις est le participe du verbe δαιζω, de δαιω ou de δαινυμι.
Δαιζω-diviser, séparer, couper en parts, ordinairement avec l’idée de violence, déchirer avec le tranchant d’une arme, déchirer, arracher, faire périr, détruire une ville de fond en comble.
Δαιω – diviser, partager, déchirer.
Δαινυμι – faire les parts pour un repas, célébrer par un repas, prendre part au repas (funéraire), manger, dévorer, consumer (en parlant du bucher, du poison).

4 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich

Coming from Hell


texte 82r
The text on page 82r can be divided into five paragraphs if we consider that the letter P appears only on the first line. I called them A-E. The order of the images on the page is contrary to the order of the text of the Plato’s Myth of Er, unless it corresponds to a comment that we have not yet identified. The description of the spindle ends the narrative, while the image of the spindle begins the page.
While waiting to find a text with a sufficient correspondence, I continue to try to decipher certain words.
In the second line of paragraph B the words EVA « olqo.dar.checkho.l.olol » may be read as « oldo8ar eiseme ololol » – αδοθαρ εισεμι αολα:

  • adesαδοθαρ for αδοθεν – coming from hell;
  • εισεμι for εισ ειμι – enter;
  • αολα for αολλης – compact, crowded.

A crowd (of souls) enter, coming from hell?

En venant des enfers

Le texte de la page 82r peut être divisé en cinq paragraphes si nous considérons que la lettre P n’apparait que sur la première ligne. Je les ai appelé A-E. L’ordre des images de la page est contraire à l’ordre du texte du Mythe d’Er de Platon, sauf s’il correspond à un commentaire que nous n’avons pas encore identifié. La description du fuseau termine le récit, alors que l’image du fuseau commence la page.
En attendant de trouver un texte avec une correspondance suffisante, je continue à tenter de déchiffrer certains mots.

Sur la deuxième ligne du paragraphe B les mots EVA «olqo.dar.checkho.l.olol» peuvent être lus comme « oldo8ar eiseme ololol » – αδοθαρ εισεμι αολα :

  • αδοθαρ pour αδοθεν – en venant des enfers ;
  • εισεμι pour εισ ειμι – entrer ;
  • αολα pour αολλης – compact, en foule.

(Les âmes) entraient en foule en venant des enfers ?

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Plato, Cicero, or Zoroaster?

In trying to identify the various objects held by some nymphs, Koen named the spindle of Ananke or his daughter Clotho and cited the Myth of Er of Plato, without however venturing further.
In addition a word-label on page 82r ζωναιως clearly indicates a parallel between the image and Neoplatonism*.
The image of 82r, divided into three parts, may well represent the myth of Plato’s Er**, or the myth of Scipio of Cicero***.

The hero of our history, Er (dead) or Scipio (asleep), the only human on this page (because clothed, wrapped in a green shroud) is in the upper, blue, world where he witnesses the reincarnation of souls.
LatoneOn the image of the middle of the page the nymph of the left, with the short blue veil, tramples an arrow oriented towards the terrestrial world. The end of the arrow is not straight, is it a flame?
This nymph may be the Soul of the world or Hecate. But I am inclined to « … the sweet Latona with the azure veil » ****, the titanide who presides with Hera to the births of humans and she is the only one to be able to confront his son Apollo who tends to launch his flaming arrows  . « Latone alone stays with the king of lightning. She releases the rope, closes the quiver, with her hands she takes off the bow of Apollo’s strong shoulders and hangs it by an ankle to her father’s column. »*****

For the other two parts of the image we follow Plato’s text:
ouvertures entre les mondesAfter death the souls are found in a divine place, where they await their judgment. So the image at the bottom of the page is not a pool but a meadow, a divine place.
The celestial world communicates with the prairie by two openings, marked on the image « terra » and « terrarum ».
« … in the ground two openings located side by side … ». Are there side tubes? They are not side by side. They can be two tubes barely visible because of the green color overflowing, with the two nymphs gymnasts (the judges?).
fuseauWe arrive at the image of the top of the page: after seven days the souls go to a place where « … a light as straight as a column, very similar to the rainbow … in the middle of the light … The extremities of the fastenings of heaven, like those frames which gird the sides of triremes, it maintains the assemblage of all that it entails in its revolution.”

Next comes the description of the spindle of Necessity: the eight spheres nested, their widths, their colors and their speeds.
MoiresThe eight Sirens seated on the spheres of the spindle, each singing a single note, accompanied by the Moirai, their head crowned with strips, Lachesis, Clotho and Atropos. One of the Moires is shown in the image at the bottom of the page, probably Clotho, the Spinner, holding a small spindle.
Are the two top nymphs Lachesis and Atropos?

In conclusion, if the content of the text of the page corresponds to the meaning of the image we can hope to find at least a part in the works of the neo-Platonists, in Greek or Latin and with the translation in addition.

Farewell the calculation of suffixes and prefixes! To us Proclus, Psellos and other Ficin and Macrobe!
Exit the baths of Pozzuoli! We should rather seek the names of the Sirens singing sitting on the celestial spheres!


*Helmut Seng, « A Sacred Book of Late Antiquity: The Chaldaic Oracles »
**Platon, Le mythe d’Er le Pamphylien, remacle.org
***Cicero, The Dream of Scipio
****Hesiode, La théogonie – remacle.org
*****Homere, Hymnes, Hymne 1, A Appolon –remacle.org

Platon, Cicéron ou Zoroastre ?

En cherchant à identifier les différents objets tenus par certaines nymphes, Koen a nommé le fuseau d’Ananké ou de sa fille Clotho et a cité le Mythe d’Er de Platon, sans toutefois s’aventurer davantage.
En plus un mot-étiquette de la page 82r ζωναιως indique clairement une parallèle entre l’image et le néoplatonisme*.
L’image de 82r, divisée en trois parties, peut bien représenter le mythe d’Er** de Platon ou le mythe de Scipion de Cicéron.***

Le héros de notre histoire, Er (mort) ou Scipion (endormi), le seul humain de cette page (parce que vêtu, enveloppé d’un linceul vert) se trouve dans le monde supérieur, bleu où il est témoin de la réincarnation des âmes.
Sur l’image du mileu de la page la nymphe de gauche, au court voile bleu, piétine une flèche orientée vers le monde terrestre. Le bout de la flèche n’est pas droit, est-ce une flamme ?
Cette nymphe peut être l’Ame du monde ou Hécate. Mais je penche pour « …la douce Latone au voile d’azur »**** la titanide qui préside avec Héra aux naissances des hommes et qui est la seule à pouvoir affronter son fils Apollon qui a tendance à lancer ses traits enflammés sans discernement. « Latone seule reste aux côtés du roi de la foudre. Elle relâche la corde, elle ferme le carquois, de ses mains elle enlève l’arc des fortes épaules d’Apollon et le suspend par une cheville à la colonne de son père. »*****
Pour les deux autres parties de l’image suivons le texte de Platon :
Après la mort les âmes se retrouvent dans un lieu divin, où elles attendent leur jugement. Donc l’image du bas de la page n’est pas une piscine mais une prairie, un lieu divin.
Le monde céleste communique avec la prairie par deux ouvertures, marquées sur l’image «terra» et «terrarum».
« …dans la terre deux ouvertures situées côte à côte… ». S-agit-il des tubes latéraux ? Ils ne sont pas côte-à-côte. Il peut s’agir de deux tubes à peine visibles à cause de la couleur verte débordante, avec les deux nymphes gymnastes (les juges ?).
Nous arrivons à l’image du haut de la page : après sept jours les âmes se rendent dans un lieu où « …une lumière droite comme une colonne, fort semblable à l’arc-en-ciel, … au milieu de la lumière …les extrémités des attaches du ciel … comme ces armatures qui ceignent les flancs des trières, elle maintient l’assemblage de tout ce qu’il entraîne dans sa révolution… ».
Ensuite vient la description du fuseau de la Nécessité : les huit sphères emboîtées, leurs largeurs, leurs couleurs et leurs vitesses.
Les huit Sirènes assises sur les sphères du fuseau, chantent chacune une seule note, accompagnées des Moires, la tête couronnée de bandelettes, Lachésis, Clotho et Atropos. L’une des Moires est présentée dans l’image du bas de la page, probablement Clotho, la Fileuse, tenant un petit fuseau.
Est-ce que les deux nymphes du haut sont Lachésis et Atropos ?

En conclusion, si le contenu du texte de la page correspond au sens de l’image nous pouvons espérer de trouver au moins une partie dans les œuvres des néo-platoniciens, en grec ou en latin et avec la traduction en plus.

Adieu le calcul des suffixes et des préfixes ! A nous Proclus, Psellos et autre Ficin et Macrobe !

Exit les bains de Pozzuoli ! Nous devons plutôt chercher les noms des Sirènes chantant assises sur les sphères célestes !


*Helmut Seng, « A Sacred Book of Late Antiquity: The Chaldaic Oracles »
**Platon, Le mythe d’Er le Pamphylien, remacle.org
***Cicéron, Le songe de Scipion
****Hesiode, La théogonie – remacle.org
*****Homere, Hymnes, Hymne 1, A Appolon –remacle.org

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Terra-terrarum

terra 82rThe two words on page 82r 8arol and 8arar9 can be read as Latin words-terra and terrarum? The word 8arar9 is unique in the manuscript, whereas the word 8arol is found on two other pages.
terra 68v3On the TO map of 68v3 : 8arol 8ol9 – ter(r)a ταως, a mixture of Greek and Latin ?
Ταως has several meanings: peacock, precious stone, but also αως – East, therefore the land of east or the east of the Earth.
terra 75v

On page 75v 8onal ter(r)a, I do not have a proposal at the moment, so long as the image is not completely decripted, I still believe that the word terra has its place.

Terra-terrarum

Les deux mots-étiquettes de la page 82r 8arol et 8arar9 peuvent être lus comme des mots latins– terra et terrarum ? Le mot 8arar9 est unique dans le manuscrit, par contre le mot 8arol se rencontre sur deux autres pages.
Sur la carte TO de 68v3 : 8arol 8ol9 – ter(r)a ταως, un mélange du grec et du latin ? Ταως a plusieurs significations : paon, pierre précieuse, mais aussi αως – Est, donc la terre d’est ou l’est de la Terre.
Sur la page 75v 8onal ter(r)a, je n’ai pas de proposition pour le moment, tant que l’image ne soit décriptée completement, je continue à croire que le mot terra a bien sa place.

2 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich

Dreams of 82r

The bathing scene at the bottom of page 82r contains eleven characters: six principal and five secondary nymphs.
The main nymphs can be classified into three groups according to their hair and their headdress:

  • two crowned nymphs in the foreground, identified by Koen as Aphrodite-Venus-Isis-etc.*;
  • two nymphs placed in the tubular containers at the left and at the right of the pool ;
  • two nymphs in the background doing aquagym.

Three of the secondary nymphs form a separate group and the last two accompany the two Aphrodites, one for each goddess.
Ten nymphs as well as the two water sources that feed the basin are accompanied by labels, which can be read, in my opinion in Greek.

reves songesToday I propose just two labels that accompany the two lateral nymphs.
Both labels have the same root. The left can be read as ονορ for οναρ – dream and right as οναιρα89 for ονειρατος – genitive of ονειραρ or ονειρατα, the plural of the above, which means the same thing, dream. I think the plural is preferable to the declined form.
The water of the left container is green, terrestrial, like that of the bathing basin. The water of the right vessel is blue, celestial, like that flowing from two sources above the basin, and the nymph placed there is sensibly larger.
Given the difference in presentation ονειρατα must represent the rather celestial dreams and οναρ the rather terrestrial dreams.


* P.Han proposed that all this group of nymphs represent an eclipse and a supernova. If there are other proposals that I have forgotten or don’t know, don’t hesitate to let me know so that I can correct the text

Rêves et songes de 82r

La scène balnéaire au bas de la page 82r comporte onze personnages : six nymphes principales et cinq nymphes secondaires. Les nymphes principales peuvent être classées en trois groupes selon leur chevelure et leur coiffe :

  • deux nymphes couronnées au premier plan, identifiées par Koen comme Aphrodite-Vénus-Isis-etc.* ;
  • deux nymphes placées à gauche et à droite du bassin dans les récipients tubulaires ;
  • deux nymphes en arrière-plan faisant de l’aquagym.

Trois des nymphes secondaires forment un groupe séparé et les deux dernières accompagnent les deux Aphrodites, une par déesse.
Dix nymphes, ainsi que les deux sources d’eau qui alimentent le bassin sont accompagnées d’étiquettes, qui peuvent être lues, à mon avis en grec.

Aujourd’hui je propose juste deux étiquettes qui accompagnent les deux nymphes latérales.
Les deux étiquettes ont la même racine. Celle de gauche peut être lue comme ονορ pour οναρ – rêve, songe, et celle de droite comme οναιρα89 pour ονειρατος – génitif de ονειραρ, ou ονειρατα , le pluriel du précèdent, qui signifie la même chose, rêve, songe. Je pense que le pluriel est préférable à la forme déclinée.
L’eau du récipient gauche est verte, terrestre, comme celle du bassin de baignade. L’eau du récipient droit est bleue, céleste, comme celle coulant de deux sources au-dessus du bassin et la nymphe qui y est placée est sensiblement plus grande.

Vu la différence de présentation ονειρατα doit représenter les songes plutôt célestes et οναρ les rêves plutôt terrestres.


*P.Han a proposé que tout ce groupe des nymphes représente une éclipse et une supernova. S’il existe d’autres propositions que j’ai oubliées ou que j’ignore, n’hésitez pas à me le faire savoir pour que je corrige le texte

2 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich

Two Greek words of 82r

On the Voynich ninja forum the image of « thunder-lightning-wind-resurrection » on page 82r is currently being debated. I have nothing to bring for the identification of the drawing, but I see two words that can be the Greek words.

foudre 82r

oraterThe first is placed on the image and can correspond to ορατεοv – one must see, or to ορατηρ – eyewitness, observer.

maktosThe word μακτος begins the paragraph following the drawing and signifies the poultice.

Deux mots grecs de 82r

Sur le forum Voynich ninja l’image de « tonnerre-éclair-vent-résurrection » de la page 82r est débattue actuellement. Je n’ai rien à apporter pour l’identification du dessin, mais j’y vois deux mots qui peuvent être les mots grecs. Le premier est placé sur l’image et peut correspondre à ορατεοv – il faut voir, ou à ορατηρ – témoin oculaire, observateur. Le mot μακτος commence le paragraphe suivant le dessin et signifie le cataplasme.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Rade d’Egée de 75r

medaillon 75rLe petit médaillon de la page 75r contient un texte écrit sur sept lignes : sal onu89 / 8al9 9che9 / sols 8aro / 9chv9 / saino / sal89 / 8ain9.
Le premier mot sal peut provenir du mot σαλα= σαλη de σαλος – agitation, tremblement de terre, agitation des flots, trouble de l’âme, inquiétude, détresse, mais aussi lieu d’ancrage, mouillage, rade.
Le deuxième mot peut être ονητος (du verbe ονινημι) profitable, bénéfique.
8al9 peut être Θαλ(λ)ος – jeune rejeton ; florissant;
9che9 peut être Αιγαιος – Egée.
Sols 8aro – sas 8aro : Σασσω=σαττω – équiper, armer; approvisionner; remplir (un navire);
8aro pour ταρον·= τραρον =ταχυ – vite, rapide;
9kb9 – du verbe εκβαινω – sortir (d’un navire), débarquer; remonter ; εκβασις – débarquement ; chemin pour sortir d’une mer, issue ; résultat.
Nous pouvons lire le mot de la 5me ligne comme saino ou bien sawo.
σαινω – accueillir avec amitié; flatter; calmer (la douleur), tromper;
σαοω, = σωζω – conserver sain et sauf ; mettre à l’abri du danger, préserver, sauver ; être sauvé, épargner;
Σαλω – σαλια= αρκει de αρκεω – écarter, repousser; résister, tenir bon ; suffire.
89 peut être της ou τας –gen. ou acc. de l’article ou du pronom relatif ou démonstratif.
8ain9 – Ταινιας, gen. de Ταινια – bandelette, ruban ; bandage ; banderole d’un navire ; langue de terre ; banc de sable ; sorte de poisson.
L’ensemble nous donne :
La rade profitable et florissante d’Egée, à l’approvisionnement rapide, au chemin de sortie sans danger, en s’écartant de cette langue de terre.

Ou bien il s’agit d’un débarquement clandestin ?

4 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich

Coquillage mensuel de 75r

narosLes deux premiers mots de la page 75r de la section balnéaire sont «Meist89 nar9»*. Comme d’habitude nous pouvons trouver dans le grec ancien plusieurs mots aux significations assez différentes.
Meis89 peut être μειστος – le moindre, ou bien μης89 ou μεισ89**, où μης= μεις – le mois ou la phase de la Lune.
Ναρος – qui coule, qui s’épanche, aussi νηρος=νηρον – l’eau, mais aussi νηρειτης – le nom de quelques coquillages de mer.
L’ensemble nous donnerait :

  • Le moindre épanchement,
  • le plus petit coquillage marin,
  • l’écoulement mensuel.

Pas facile de choisir.


*Je lis différemment les deux lettres aux longues jambes («k» EVA).
**Les spécialistes du grec ancien peuvent proposer la lecture du suffixe 89 (τος, θεις, θεν ?)

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Pou(rquoi ?)

« Pol » EVA se rencontre assez souvent dans le manuscrit, soit séparément, soit au début d’un mot, rarement à la fin.
Je suppose que c’est un adverbe du grec ancien που qui a plusieurs significations :

  1. où ?
  2. quelque part (enclitique)
  3. probablement, je pense.

Si je lis « ol » comme « a », comme j’ai déjà fait sur les pages astrologiques, cela nous donne πα = πη :

  1. où ?
  2. comment ?
  3. pourquoi ?

J’essaye de lire le premier mot de la page 11v – « poldchody » -που8ειο89 :

  • που – je pense
  • θ’=τ’=τε – pour cela, et, en outre, en résumé, enfin
  • ειωθως – habituel, commun

Je pense, enfin, (que) le commun ….

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich