Archives de Tag: greek

Rade d’Egée de 75r

medaillon 75rLe petit médaillon de la page 75r contient un texte écrit sur sept lignes : sal onu89 / 8al9 9che9 / sols 8aro / 9chv9 / saino / sal89 / 8ain9.
Le premier mot sal peut provenir du mot σαλα= σαλη de σαλος – agitation, tremblement de terre, agitation des flots, trouble de l’âme, inquiétude, détresse, mais aussi lieu d’ancrage, mouillage, rade.
Le deuxième mot peut être ονητος (du verbe ονινημι) profitable, bénéfique.
8al9 peut être Θαλ(λ)ος – jeune rejeton ; florissant;
9che9 peut être Αιγαιος – Egée.
Sols 8aro – sas 8aro : Σασσω=σαττω – équiper, armer; approvisionner; remplir (un navire);
8aro pour ταρον·= τραρον =ταχυ – vite, rapide;
9kb9 – du verbe εκβαινω – sortir (d’un navire), débarquer; remonter ; εκβασις – débarquement ; chemin pour sortir d’une mer, issue ; résultat.
Nous pouvons lire le mot de la 5me ligne comme saino ou bien sawo.
σαινω – accueillir avec amitié; flatter; calmer (la douleur), tromper;
σαοω, = σωζω – conserver sain et sauf ; mettre à l’abri du danger, préserver, sauver ; être sauvé, épargner;
Σαλω – σαλια= αρκει de αρκεω – écarter, repousser; résister, tenir bon ; suffire.
89 peut être της ou τας –gen. ou acc. de l’article ou du pronom relatif ou démonstratif.
8ain9 – Ταινιας, gen. de Ταινια – bandelette, ruban ; bandage ; banderole d’un navire ; langue de terre ; banc de sable ; sorte de poisson.
L’ensemble nous donne :
La rade profitable et florissante d’Egée, à l’approvisionnement rapide, au chemin de sortie sans danger, en s’écartant de cette langue de terre.

Ou bien il s’agit d’un débarquement clandestin ?

4 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich

Coquillage mensuel de 75r

narosLes deux premiers mots de la page 75r de la section balnéaire sont «Meist89 nar9»*. Comme d’habitude nous pouvons trouver dans le grec ancien plusieurs mots aux significations assez différentes.
Meis89 peut être μειστος – le moindre, ou bien μης89 ou μεισ89**, où μης= μεις – le mois ou la phase de la Lune.
Ναρος – qui coule, qui s’épanche, aussi νηρος=νηρον – l’eau, mais aussi νηρειτης – le nom de quelques coquillages de mer.
L’ensemble nous donnerait :

  • Le moindre épanchement,
  • le plus petit coquillage marin,
  • l’écoulement mensuel.

Pas facile de choisir.


*Je lis différemment les deux lettres aux longues jambes («k» EVA).
**Les spécialistes du grec ancien peuvent proposer la lecture du suffixe 89 (τος, θεις, θεν ?)

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Pou(rquoi ?)

« Pol » EVA se rencontre assez souvent dans le manuscrit, soit séparément, soit au début d’un mot, rarement à la fin.
Je suppose que c’est un adverbe du grec ancien που qui a plusieurs significations :

  1. où ?
  2. quelque part (enclitique)
  3. probablement, je pense.

Si je lis « ol » comme « a », comme j’ai déjà fait sur les pages astrologiques, cela nous donne πα = πη :

  1. où ?
  2. comment ?
  3. pourquoi ?

J’essaye de lire le premier mot de la page 11v – « poldchody » -που8ειο89 :

  • που – je pense
  • θ’=τ’=τε – pour cela, et, en outre, en résumé, enfin
  • ειωθως – habituel, commun

Je pense, enfin, (que) le commun ….

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Minuit de 67v2

skotos-omfalosSur la page 67v2 le groupe des mots placé à droite du dessin central peut se lire comme «on98sko89 o ?foal9». C’est pour la première fois que je vais essayer de lire la lettre «F» EVA comme f, avant je préférais la lire comme «b» dans les mots qui me parassent slaves. La lettre qui précède «F» est transcrite par «a», bien qu’elle soit différente de «a» du même mot.
Je vais tenter de lire ces mots en grec :

  1. on9 pour o Νητ – je n’ai pas trouvé le mot exact, mais je crois que c’est une forme du mot νυξ – la nuit, LSJ, par exemple, donne une forme εν νυττι – pendant la nuit ;
  2. sko89 pour σκοτος – ténèbres, obscurité
  3. o ?foal9 pour ομφαλος – nombril, milieu, centre ; ou οφελος – utilité, avantage, profit ; οφελος signifie aussi οβελος (ma lettre « b » préférée) – broche, obélisque, ligne horizontale qui souligne les fautes dans un manuscrit.

«Le milieu des ténèbres nocturnes» – minuit ?

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Victoire sur les abysses

nike-rosettesDans le coin supérieur droit de la page des «rosettes» une inscription, pas loin de la carte T-O, peut se lire comme «nik9 douki8ar ar /obi89 k8aun ob9».
Je crois que c’est une suite des mots grecs :

  1. Νικ9 pour Νικη – victoire
  2. δουκι8αρ pour δακη θηρ – bête féroce
  3. αρ pour αρ‘ – à savoir
  4. ο βι89 pour ο βυθος – fond, profondeur ; βυθιος -abyssal
  5. k8αυν pour χθων – la terre, le monde
  6. o β9 pour o βως (βους) – vache, taureau, mais aussi un poisson du Nil, fléau et même une métaphore pour désigner une mère.

L’ensemble nous donne «Victoire sur la bête féroce, à savoir un poisson du monde abyssal» ?
Ou bien «dans les profondeurs de la Terre-mère» ?

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich