Archives de Tag: greek

EVA word pchedar

I’m looking at the first words of the « anatomical » pages and the first of 75v is pchedar. Although I have already proposed his translation, I repeat it again. This word  has 11 occurrences : 4 times on the balneo/anatomy pages (75r, 75v, 78r, 83r), 2 times on 86v4, 3 times in the botanical part (26v, 48v, 94r) and twice on the recipe pages (104r, 111r).
The word can be read like peistar for πειστηρ, of the verb πειθω – to persuade, to convince. According to The Souda πειστηρ is synonymous with υπηκοος – hearkening, obeying, subject, a hearer, scholar.
So it’s not a specific term of anatomy or botany.

Mot EVA pchedar

Je suis en train de regarder les premiers mots des pages « anatomiques » et le premier de 75v est pchedar. Bien que j’aie déjà proposé sa traduction, je la reprends encore une fois.
Ce mot a 11 occurrences dans le manuscrit : 4 fois sur les pages balnéo/anatomie (75r, 75v, 78r, 83r), 2 fois sur 86v4, 3 fois dans la partie botanique (26v, 48v, 94r) et deux fois sur les pages « recettes » (104r, 111r).
Le mot peut se lire comme peistar pour πειστηρ, du verbe πειθω – persuader, convaincre. Selon La Souda πειστηρ est synonyme de υπηκοος – celui qui prête l’oreille, docile, soumis ; sujet, auditeur, disciple.
Ce n’est donc pas un terme spécifique d’anatomie ou de botanique.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

EVA word shekedy

skemetosUnless I am mistaken, the word shekedy is only found twice in the manuscript: on pages 78r and 84r, both « bathy/anatomical ».
I read this word as skemetos.
The word can be σκεμματος, genitive of σκεμμα or σχηματος, genitive of σχεμα/σχημα.
Σκεμμα – speculation, subject for speculation or reflection, problem.
Σχημα – shape, figure, appearance.
Unfortunately for us the meaning of his words is different, so we have to look for other elements on these pages to understand the meaning of the text.

Mot EVA shekedy

Sauf erreur, le mot shekedy ne se rencontre que deux fois dans le manuscrit : sur les pages 78r et 84r, toutes les deux «balnéaires/anatomiques». Je lis ce mot comme skemetos.
Le mot peut être σκεμματος, génitif de σκεμμα ou σχηματος, génitif de σχεμα/σχημα.
Σκεμμα – examen, sujet d’examen, piège.
Σχημα – forme, figure, apparence.
Malheureusement pour nous le sens de ses mots est différent, donc il nous faut chercher d’autres éléments sur ces pages pour comprendre le sens du texte.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

EVA word kary

narosI have already tried to read the first two words of page 75r, rather in Greek : μειστος ναρος. However, it must be recognized that the second word can be read too as ναρη and that changes its meaning.
Ναρη, according to Hesichios, means ἄφρων καὶ μωρά.
nare neare
Μωρά for νεαρη – young, new. In the current language μωρό = baby. So, μειστος ναρη can mean « little baby »?
3 narosThe word kary meets five times in the manuscript: twice on the botanical pages 42r, 95r2, once on the page « recipes »104r and twice on the « bathy » pages : 75r and 78r.
naros botanyHowever, the two cases of the botanical pages are different from the other three: I would read them rather like μαρη, μαρος or μαρρος.
There are two other words with the same root in the manuscript: δοναρη and δαναρη.
danaros
Δα- can be the augmentative prefix: if ναρη is « young child », δαναρη can be « very young child »? Or it is δε – but, and, and then ?

Mot EVA kary

J’ai déjà essayé de lire les deux premiers mots de la page 75r, plutôt en grec : μειστος ναρος. Toutefois il faut reconnaître que le deuxième mot peut bien être lu comme ναρη et ça change de sens. Ναρη, selon Hesichios, veut dire ἄφρων καὶ μωρά.
Μωρά pour νεαρη – jeune, nouveau, neuf. Dans le langage actuel μωρό=bébé. Donc μειστος ναρη peut signifier « petit bébé » ?
Le mot kary se rencontre cinq fois dans le manuscrit : 2 fois sur les pages botaniques, une fois sur la page « recettes », et deux fois sur les pages « balnéaires » : 75r et 78r. Toutefois les deux cas des pages botaniques sont différents de trois autres : je les lirais plutôt comme μαρη, μαρος ou μαρρος.
Il y a deux autres mots avec la même racine dans le manuscrit : δοναρη et δαναρη. δα- peut être le préfixe augmentatif : si ναρη est « jeune enfant », δαναρη peut être « très jeune enfant » ? Ou bien c’est δε – mais, et, alors ?

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

EVA word poldaky

patanosThe first EVA word on page 83v is « poldaky », unique in the script according to the Voynich Query Processor. I read this word as « patanos » and I think it can mean παθεινος – affected, sad, suffering, mournful.
This word is used in The Septuagint in the book of Job 29: 25 παθεινους παρακαλων to translate the Hebrew word אֲבֵלִ֣ים « aw-bale » – mourning, suffering (Strong H57). The different translations of Job thus give « consoler of the afflicted » or « consoler of those who cry ». Curiously I did not find Strong’s index for the Greek word.
For our specific case, where we suspect that the text of the page has a description of the lacrimal system, the word « crying » would be fine.

Mot EVA poldaky

Le premier mot EVA de la page 83v est “poldaky”, unique dans le manuscrit selon le Voynich Query Processor. Je lis ce mot comme « patanos » et je pense qu’il peut signifier παθεινος – affecté, triste.

Ce mot est utilisé dans La Septante dans le livre de Job 29 :25 παθεινους παρακαλων pour traduire le mot hébreu אֲבֵלִ֣ים « aw-bale » – deuil, pleurer, pleureur (Strong H57). Les différentes traductions de Job donnent donc « consolateur des affligés » ou « consolateur de ceux qui pleurent ». Curieusement je n’ai pas trouvé d’index de Strong pour le mot grec.

Pour notre cas précis, où nous soupçonnons que le texte de la page a une description du système lacrymal, le mot « pleurer » conviendrait très bien.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

EVA word otedy

I have already tried once to understand the word « otedy » which I read as « obetos ».
In Greek we can propose the word αβυθος = αβυσσος – of an immense depth, bottomless, unfathomable.
In Latin we find obitus = aditus – arrival, entrance, access, but also obitus – setting (of the stars); end, death; destruction (speaking of army); fulfillment, execution.
So for « otedy shedy », for example, we have the choice between « the deep duct » and « the entrance of the duct ».
The second paragraph on 77r page is accompanied by an image of an organ with an « otchdy » label that I read as « obeitos » and considers for the moment that it’s the same as « obetos ».
obetos onaun
The paragraph contains twice the word shedy: « otedy qokor shedy » / obitus donor sxeteis and « okaiin shedy » / onaun sxeteis.

Can we read for the first « entrance of ‘donor’ duct » and for the second « duct’s exit » ?

Mot EVA otedy

J’ai déjà tenté une fois de comprendre le mot «otedy» que je lis comme «obetos».
En grec on peut proposer le mot αβυθος = αβυσσος – d’une profondeur immense, sans fond, insondable.
En latin nous trouvons obitus = aditus – arrivée, entrée, accès, mais aussi obitus – coucher (des astres) ; fin, mort, trépas ; destruction (en parlant d’armée) ; accomplissement, exécution.
Donc pour « otedy shedy », par exemple, nous avons le choix entre « le canal profond (en profondeur) » et « l’entrée du canal ».
Sur la page 77r le deuxième paragraphe est accompagné d’une image d’un organe avec une étiquette « otchdy » que je lis comme «obeitos» et considère pour le moment que c’est la même chose que «obetos».
Le paragraphe contient deux fois le mot shedy : «otedy qokor shedy»/obitus donor sxeteis et «okaiin shedy»/onaun sxeteis.

Pouvons-nous lire pour le premier «entrée du canal ‘donor’» et pour le second «sortie du canal» ?

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

EVA word qoeedy

The word EVA « qoeedy » has 20 matches in the VM, including 12 on the pages of the « recipes » and 6 on the « bathy » pages.
The word can be read as δ(ο)υ(ι, η)θ(τ)(η, ε)ος.

I found seven possibilities:
1. δυτη – tomb, place of pilgrimage, holy place;
2. δυτης – diver (δυτικος – who likes diving, western)
3. δηθα – (since) a long time
4. δητα – affirmation particle stronger than δη, yes certainly, in truth
5. διττος = δισσος – double, two, disunited, divided, in two way, ambiguous; one or the other (latin alteruter);
6. δητος – bundle;
7. δητος = υστερος – coming after, behind; next, later, too late; inferior, secondary.

As long as wee don’t know other words on these pages, wee can’t choose the right meaning.

Mot EVA qoeedy

Le mot EVA « qoeedy » a 20 occurrences dans le VM, dont 12 sur les pages des « recettes » et 6 sur les pages « balnéaires ».

Le mot peut être lu comme δ(ο)υ(ι,η)θ(τ)(η,ε)ος.

J’ai trouvé sept possibilités :

  1. δυτη – tombeau, lieu de pèlerinage, lieu saint ;
  2. δυτης – plongueur (δυτικος – qui aime plonger; occidental)
  3. δηθα – (depuis) longtemps
  4. δητα – particule d’affirmation plus forte que δη, oui certes, en vérité
  5. διττος = δισσος – double, deux, désuni, divisé, à double sens, équivoque ; l’un ou l’autre (lat. alteruter) ;
  6. δητος – paquet, liasse ;
  7. δητος = υστερος – qui est ou vient derrière; qui a lieu ou se fait après; qui arrive ensuite ou trop tard ; inférieur, secondaire.

Tant qu’on n connait pas d’autres mots sur ces pages, impossible de choisir le sens qui convient.

 

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

83v lacrimal system

onaunPage 83v has three « anatomical » images that Ellie Vellinska identified as:
• The internal carotid artery intended for the vision apparatus,
• the eyes,
• the nose.
The « nose » has two outlet pipes, the one on the right is labeled « okaiin » EVA. I read this label as « onaun ».
The word can come from the Greek verb αναινομαι – refuse, reject.
In our case the label can mean « rejection ». The « eyes » of the image in the middle of the page cause the « tears » to flow through the nose? And the two images would represent the lacrimal system?
The word is quite common in the VM, it is part of the family (q)(o)Nai(i)n. Are these different words or just the six forms of the same term? For the moment I have no proposal, although I hope they are only variants of the same word.

Système lacrymal de 83v

La page 83v a trois images « anatomiques » qu’Ellie Vellinska a identifié comme :

  • l’artère carotide interne destinée à l’appareil de la vision,
  • les yeux,
  • le nez.

Le « nez » a deux tuyaux de sortie, dont celui de droite est étiqueté «okaiin» EVA. Je lis cette étiquette comme «onaun».
Le mot peut provenir du verbe grec αναινομαι – refuser, rejeter.
Dans notre cas l’étiquette peut signifier «rejet».Les «yeux» de l’image du milieu de la page font couler les « larmes » qui seraient rejetées par le nez ? Et les deux images représenteraient le système lacrymal ?

Le mot est assez courant dans le VM, il fait partie de la famille (q)(o)Nai(i)n. Sont ces mots différents ou juste les six formes d’un même terme ? Pour le moment je n’ai pas de proposition, bien que j’espère qu’ils ne sont que des variantes du même mot.

4 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich

VM Anatomy Terms

The nymphs of the « bathy » pages can certainly represent the constellations, but the anatomical explanation is not excluded either, especially when the text leads us there.

The first two words on page 79r are « torain shedy » in EVA, which I read as boraw (borain) shet9. In Greek it would give βοραιν σχεθεις. Βοραιν – the declined form of βορα – food and σχεθεις – past participle of the verb σχεθω or εχω – to carry, to drive, to direct. (See my post « Word EVA shedy« ) In our case « driving » is fine, in my opinion. The whole would give « the food conduit » for esophagus or digestive tract.

On page 77v the label « otol shedy » EVA would be, according to me, obol (oba) shet9. Ωβα – the declined form of ωβεον – egg and the group for « the egg duct ».

termes anatomie

Termes d’anatomie de VM

Les nymphes des pages « balnéaires » peuvent, certes, représenter les constellations, mais l’explication anatomique n’est pas exclue non plus, surtout quand le texte nous y mène.

Les deux premiers mots de la page 79r sont « torain shedy » en EVA que je lis comme boraw (borain) shet9. En grec ça donnerait βοραιν σχεθεις. Βοραιν – la forme déclinée de βορα – nourriture, aliment et σχεθεις – participe passé du verbe σχεθω ou εχω – porter, conduire, diriger (Voir mon post « Word EVA shedy« ). Dans notre cas « conduire » convient bien, à mon avis. Le tout donnerait « le conduit des aliments » pour œsophage ou l’appareil digestif.

Sur la page 77v l’étiquette « otol shedy » EVA serait selon moi obol (oba) shet9. Ωβα – la forme déclinée de ωβεον – œuf et le tout pour « le conduit des ovules ».

 

2 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich

Mandrake morion

mandragore Marco PonziExactly two years ago Marco Ponzi identified a plant on 89r2, in the « pharmacy » section as a mandrake, based on its great resemblance to the image of the 15th century herbarium Florence Riccardiana ms 2174.
The label to the left of the plant read korainy in EVA and I read it morainos.

morainw norainwThe word is apparently unique in the manuscript. A word on page 88v is considered his like, but the first letter is different.
The mandrake is called μωριος or μωριον (morion) by Dioscoride, Pliny and Matthiole of the verb μωραινω – to be fool, stupid or mad. In our case it can be μωραινεις – (you) makes crazy.

Mandragore de 89r2

Il y a deux ans exactement Marco Ponzi a identifié une plante de la section « pharmacie » 89r2 comme mandragore, en se basant sur sa grande ressemblance avec l’image de l’herbier du XV siècle Florence Riccardiana ms 2174.

L’étiquette à gauche de la plante se lit korainy en EVA et moi, je la lis morainos.
Le mot est apparemment unique dans le manuscrit. Un mot de la page 88v est considéré comme son semblable, mais la première lettre est différente.
La mandragore est appelée μωριος ou μωριον (morion) par Dioscoride, Pline et Matthiole du verbe μωραινω – être fou, stupide ou rendre fou. Dans notre cas ça peut être μωραινεις – (tu) rends fou.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich, Plantes Voynich

Few words of 80r

The 1st line of the third paragraph (18th line of the page) is in EVA as follows:
«(1)Pcheolkal dal (2)korchy (3)qotey qoty (4)rchedy (5)qokal (6)olkolshedy (7)chty… »
page 80r ligne 18
I read it differently:
« (1)Pei(h)eolnal 8al (2)norei9 (3)dobe9 dob9 (4)reic89 (5)donal (6)olnolske89 (7)eib9…»

  1. The first word Πει(η,ch)α(ol)ναλ is unique in the manuscript, can be a proper name, such as Πηνειος, the Thessaly Peninsula’s River, as well as the god of this river? If we read the first letters as Ph = f, Φεαι = Φεια = Φεα – Phea or Pheas – small port of Elide quoted by Homer in the Odyssey. Or is it πειναλεον – hunger?
  2. The second word can be read as no(w)rei(h)a(as,os). According to Hesychius νωρεια = ενεργεια and ενεργεια has several meanings: activity, action, physiological function, performance, divine or supernatural action, magical operation, cosmic forces. Not easy to choose. In our case, nymphs in a river, are they cosmic forces, the influence of the stars? Or is it νορεια = νορρος = ανθος μηλινον λωτου – yellow lotus flower?
  3. I should read the words qotey qoty as dobe9 dob9, but I read them as dveia dva. I know, there is no logic, why not continue in Greek? I consider for the moment that whatever the language, Slavic, Sanskrit or other, these two words mean « two, twin, second » or something in this genre. The image of two pairs of nymphs does not contradict that.
  4. The word reic89 is found several times in the manuscript: once in the botanical part (26r), four times in the « bathy » part (80r, 82r, 82v, 83v) and four times in the folio « recipes » 113r and 113v. This can be ρειστος for ρευστος – what flows, for example the elapsed time or ρηστος, a contracted form of ρηιστος = sup. ραδιος – easy, practical, complacent, accommodating; what is more valid (talking about the sick); light, frivolous; unscrupulous.
  5. The word donal can come from the verb δονεω – to shake, to move, to disturb.
  6. The sixth word is long: olnolske89 – ανασκ(χ)ετ(θ)ο(η)ς. The three words exist: ανασκηθης – not free from defects; ανασκητος – not exercised, not prepared, ανασκητως – without preparation. But also ανασχετος – bearable, tolerable.
  7. The last word of the line eib9 – ειβεις of ειβω – to spread, to pour (tears) or ηβη – youth, vigor (of youth), youthful ardor; signs of puberty (hence virility organs).

The set would thus give « The hunger’s action double more easily and shake the failing vigor … »?

Quelques mots de 80r

La 1re ligne du troisième paragraphe (18me ligne de la page) se présente en EVA comme suit :
« (1) Pcheolkal dal (2) korchy (3) qotey qoty (4) rchedy (5) qokal (6) olkolshedy (7) chty… »
page 80r ligne 18
Je lis différemment :
« (1) Pei(h)eolnal 8al (2) norei9 (3) dobe9 dob9 (4) reic89 (5) donal (6) olnolske89 (7) eib9…»

  1. Le premier mot Πει(η,ch)α(ol)ναλ est unique dans le manuscrit, peut être un nom propre, comme Πηνειος, le Pénée – fleuve de Thessalie, ainsi que le dieu de ce fleuve ? Si nous lisons les premières lettres comme Ph=f, Φεαι= Φεια= Φεα – Phéa ou Phées – petit port d’Elide cité par Homère dans l’Odyssée. Ou bien il s’agit de πειναλεον – la faim ?
  2. Le 2me mot peut être lu comme no(w)rei(h)a(as,os). Selon Hésychius νωρεια=ενεργεια et ενεργεια a plusieurs significations : activité, action, fonction physiologique, performance, action divine ou surnaturelle, opération magique, forces cosmiques. Pas facile de choisir. Dans notre cas des nymphes dans un fleuve, s’agit-il des forces cosmiques, de l’influence des astres ? Ou bien il s’agit de νορεια = νоρρος = ανθος μηλινον λωτου – fleur de lotus jaune ?
  3. Je devrais lire les mots qotey qoty comme dobe9 dob9, mais je les lis comme dveia dva. Je sais, il n’y a pas de logique, pourquoi ne pas continuer en grec ? Je considère pour le moment que quelle que soit la langue, slave, sanscrit ou autre, ces deux mots signifient «deux, double, deuxième, par deux » ou quelque chose dans ce genre. L’image de deux couples des nymphes ne contredit pas cela.
  4. Le mot reic89 se rencontre plusieurs fois dans le manuscrit : une seule fois dans la partie botanique (26r), quatre fois dans la partie « balnéaire » (80r, 82r; 82v; 83v) et quatre fois sur le folio «recettes» 113r et 113v. Ça peut être ρειστος pour ρευστος – qui coule, par exemple le temps qui s’écoule ou bien ρηστος, une forme contractée de ρηιστος = sup. de ραδιος – facile, aisé, commode, complaisant, accommodant ; qui est plus valide (en parlant des malades) ; léger, frivole ; sans scrupules.
  5. Le mot donal peut provenir du verbe δονεω – secouer, agiter, mettre en mouvement, troubler.
  6. Le sixième mot est long : olnolske89 – ανασκ(χ)ετ(θ)ο(η)ς. Les trois mots existent : ανασκηθης – pas exempt de défaut ; ανασκητος – non exercé (à), non préparé, ανασκητως – sans préparation. Mais aussi ανασχετος – supportable, tolérable.
  7. Le dernier mot de ligne eib9 – ειβεις de ειβω – répandre, verser (les larmes) ou ηβη – jeunesse, vigueur (de la jeunesse), ardeur de la jeunesse ; signes de puberté (d’où organes de virilité).

L’ensemble donnerait donc « L’action de la faim double plus aisément et secoue la vigueur défaillante… » ?

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich