Archives de Tag: Voynich manuscript

Douleur de 41r

metalgosJ’ai déjà examiné le deuxième mot de la toute première ligne de la page 41r, en tentant de le lire comme «metaleia», (voir mon post de même nom), en vieux slovène ou en grec ancien.
Je viens d’avoir une autre idée : lire comme «metalg9» – μεταλγης – qui apporte la douleur (LSJ).
Ce terme apparaîtrait dans des textes grecs*, bien que je n’aie pas encore trouvé.


* Germán Santana Henríquez – La terminología médica sobre los dolores de cabeza en galeno – Universidad de Las Palmas de Gran Canaria – BIBLID 1136-3169 (2008-2009) pp. 279-296

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Amoroxa cultivé de 5r

domesticusSur la troisième ligne de la page 5r les deux premiers mots peuvent être lus ensemble comme «doamovanei9» qui me fait penser au mot du vieux slovène домовьная le féminin de домовьный/domovьnъјь (voir Sreznevski et Troubachev).
georgiasCe mot a plusieurs significations, dont «domestiqué».
Il peut être le synonyme du mot γεωργιας, de la deuxième ligne du paragraphe suivant.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich, Plantes Voynich

Mot lchdy

letosSur la 3me ligne du paragraphe B de la page 41r le mot EVA lchdy est le seul mot de cette page qui commence par « l ».
Ce mot se rencontre 18 fois dans le manuscrit : 2 fois sur les pages botaniques, 4 fois sur les pages balnéaires, 1 fois sur les pages pharmacie, 11 fois sur les pages recettes.
Nous pouvons transcrire ce mot en grec (ou une autre langue) de manières légèrement différentes en lisant ch comme ει, ε, ι, η, εσ, 8 comme θ ou τ et 9 comme ας, ος etc.
Nous trouvons dans le dictionnaire tout un lot des mots aux significations très différentes :

  1. λειτος- publique ; voir aussi λιτος
  2. ληθος, λαθος, = ληθη, ης – oubli ; ληθιος – causant l’oubli ; secret, clandestin
  3. Λητους – de Latone (mère d’Apollon et d’Artémis)
  4. λιθος, λιθας – pierre ; λιθις = λιθιασις
  5. λιτος – uni, simple, sans apprêts ; petit ; λιτως – frugalement ; légèrement

C’est ce qu’on appelle avoir l’embarras du choix.
A supposer que les 18 occurrences de ce mot signifient la même chose, quelle peut être cette signification : publique ou secret, pierre ou petit ?

P.S. J’ai failli oublier Artémis, la fille de Latone – Λητωιας.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Simonetta

simonetaSur la première ligne de la page 41r le dernier mot peut se lire comme simoneta. Est-ce le nom Simonetta, cité par N. Pelling plusieurs fois ? Voilà que ce nom était sous nos yeux depuis tout ce temps ?
Je voulais m’arrêter juste là, publier ce mot, comme une blague, mais en regardant plus attentivement j’ai vu quelques mots qui m’ont intrigué.
double-89
Le mot qui précède Simoneta – dvei89 (double 89) et sur la ligne suivante le double 89 se rencontre effectivement deux fois.
Y a-t-il une relation avec le code de Simonetta ?
Faut-il comprendre que le texte qui se trouve entre les doubles 89 contient une clé ?

5 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich

Mot «plante» dans le VM

Après avoir feuilleté pendant plusieurs années les pages botaniques du manuscrit, je suis arrivée à la conclusion que les mots EVA chor, dal, cthy et dar désignent la plante ou les différentes parties des plantes.

chor-tal-tar

Dans leurs langues d’origine ces mots signifient herbe, légume, fleur, branche, rameau, racine etc.

Peut-être que dans le texte du manuscrit ces mots ont gardé la même signification, mais pour le moment je les considère comme des synonymes.

P.S. pour le grec voir Bailly ; pour le copte voir Crum

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Mot EVA «ykol»

Deux groupes des mots ont attiré mon attention depuis plusieurs années, mais je n’arrivais pas à finaliser mes idées.
ykolSur la page 1v (p7), en EVA : «ykol dol dolo ykol do chody» et sur la page 18v (p10) : «yko dshy dair ykol dom».
Ma première idée était que le mot ykol, que je lis comme unou, signifie «un», ainsi le groupe des mots de 1v se lirait «une fois tolo ( ?), une fois eiota (peut être ειωθως ?)» et sur la page 18v «uno tsha tazh unou tоrъ» (уно тъща таж унѹ торъ)- «un travail, une voie», quelque chose comme un précepte alchimiste (тъща pour тъщание-travail, effort, zèle, ardeur).
emou-enouMais en regardant attentivement je me rends compte que les grandes lettres dans les deux mots sont nettement différentes.

Cette observation bouleverse ma première lecture. Pour trouver une autre explication pour ces mots je vais essayer de lire ces lettres comme «m» et «n», comme je l’ai déjà fait sur d’autres pages. Dans ce cas ces mots peuvent être ημου et ηνου.

Ημου peut être écrit pour εμου ou ημος.
Εμου est génitif de εγω, moi, moi-même ou de εμος, mon, mien, qui me concerne ; qui s’adresse à moi ; mon cher.
Ημος a plusieurs significations : notre, le nôtre ; lorsque ; tant que, aussi longtemps que.

Ηνου peut être écrit pour ηνον ou ενος ?
Ηνον, du verbe ανω, – mener à terme, accomplir, achever ?
Ενος est génitif de εις ou de εν – un (masculin ou neutre).

Récapitulons :

  • mon tou tolo est achevé comme de coutume
  • mon tou tolo (est) d’un de coutume.
  • aussi longtemps que tou tolo est accompli comme de coutume

Pas encore très claire, tant qu’on ne sait pas que veut dire tou tolo.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Comète de 68r1

La page 68r a trois volets. Le 1er volet a 3 lignes et demie de texte au début de la page, suivies de dessin d’une trentaine d’étoiles, ainsi que de la «Lune» et du «Soleil».
Sur la 3eme ligne un mot peut être lu comme «doku9».
En grec ancien δοκευς, δοκιας ou δοκις signifie, entre autres, comète, météore*.
Comète
Selon la théorie de Robert Teague (2012) cette page décrirait une comète vue le 18 juillet 1533. Il propose aussi par la même occasion que la figure du «Soleil» soit le portrait de Copernic (1473-1543).
Ce mot ne se rencontre que deux fois dans le manuscrit, malheureusement la seconde fois sur une page de « pharmacie ».


*voir LSJ

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Aliment de bétail de 20r

aliments-de-betailLa page 20r a trois paragraphes de texte. Le 3ème paragraphe commence par les mots «beio8us sko89». En lisant à haute voix je crois comprendre «βιοτης σκοτος» : – βιοτης (le mot est unique dans le manuscrit) – la vie, les moyens de subsistance, des aliments, et σκοτος – l’obscurité, les ténèbres, l’ignorance. Donc ça peut être «l’ignorance des aliments, un aliment ignoré».

Toutefois la lettre «b» (f EVA) dans un mot grec flingue mon idée, que le «b» est utilisé dans les alphabets latin et cyrillique et que les mots grecs s’écriraient avec «v» (t EVA). En plus de cela la terminaison «us» indiquerait un mot latin ou latinisé ? Dans ce cas nous devons peut être lire le mot sco89 comme скота – de bétail ? Et les deux mots nous donneraient «aliment de bétail», indiquant qu’il s’agit d’une plante à pâturage ?

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Mot « dvor »

fontaine-85rLe mot dvor (qotor EVA) se rencontre 29 fois dans le manuscrit : 19 fois sur les pages botaniques, 7 fois sur les pages des recettes, 2 fois sur les deux pages de «4 saisons»* (85) et une fois sur une page balnéaire (80r). Le mot de la page 80r est différent, c’est plutôt « dvar quelque chose », donc je ne le considère pas pour le moment.

Le mot dvor (дворъ en vieux slovène) a deux sens : la cour (αυλη), le sens que je connaissais, et la maison (οικος) que je ne connaissais pas**.

Je crois que c’est dans le sens de la cour qu’il est utilisé sur la page 85r : quatre personnages  placés autour d’une fontaine*** ou sur les murs d’un château**** avec quatre textes placés en croix.
dvor-skitaSur la 2ème ligne du texte Nord les deux premiers mots sont « dvor shu89 ».
Ça peut être « dvor skita » – la cour du skite. Σκητη – le skite, l’ermitage.

cour-secreteSur la page suivante quatre personnages sont placés dans un «jardin». Dans le mot « dvor » la lettre «o» est légèrement différente, plutôt «a». Pour le moment je vais lire comme dvor. Le mot suivant peut être lu comme ketos, pour κευθος, caché ? S’agit-il d’une cour cachée, d’un jardin secret ?

duo-oikosSur les pages botaniques, selon moi, le mot dvor a le sens plutôt de « οικος ». Par exemple sur les pages 10r et 10v : « dva dvor » et « dveia dvor » pour « δυο οικοι » – dioïque.

Le terme dioïque, apparemment, a été introduit par Linné, je n’ai pas trouvé d’autres références. Toutefois la division des plantes en espèces (genres, variétés) mâles, femelles et hermaphrodites était connue depuis des siècles, Théophraste (-371 – -288) déjà en a parlé.


*https://stephenbax.net/?p=896
** Troubachev/Трубачев – Этимологический словарь славянских языков/ Праславянский лексический фонд / Под ред. О. Н. Трубачева. Вып. 1-30, Москва, 1974 – 2003.
***https://proto57.wordpress.com/2010/12/05/is-that-you-martin-luther/
****Giuseppe Fallacara, Ubaldo Occhinegro – Manoscritto Voynich e Castel del Monte: Nuova chiave interpretativa del documento per inediti percorsi di ricerca – Gangemi Editore Spa, 2013

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Mot «chor» encore

Il y a quelques années de cela j’ai supposé que le chor peut être l’équivalent du mot alia. Aujourd’hui je me demande si ce n’est pas une abréviation du mot hortus ?  Hor(tus) = plante, légume.  En grec c’est la même chose, hor(tos).

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich