Little diver

hbaiosTwo words again from the outer circle of the Pisces page: choeteedy (1) and yteos (3), which I read as koebu89 and hbeos, may well come from Greek.
The word koebu89 can come from the verb κυβισταω, κυβιστεω – temble head forward, rush, dive, plunge.
The word hbeos can be ηβαιος – small, weak.
These two words are separated by a very long word, oteoteotsho, unique in the manuscript and which could prove to be an important keyword, but which has not yet given rise to an explanation, if I’m not mistaken.

Petit plongeur

Deux mots encore du cercle extérieur de la page des Poissons : choeteedy (1) et yteos (3), que je lis comme koebu89 et hbeos, peuvent bien provenir du grec.
Le mot koebu89 peut provenir du verbe κυβισταω, κυβισττεω – se jeter la tête en avant, se précipiter, plonger.
Le mot hbeos peut être ηβαιος – petit, faible.
Ces deux mots sont séparés par un mot très long, oteoteotsho, unique dans le manuscrit et qui pourrait se révéler un mot-clé important, mais qui n’a pas encore suscité de proposition d’explication, si je ne me trompe pas.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Alain

Still on the Pisces page, the word EVA alain can come from the Greek word αλαίνω – wander, synonymous with the word πλαναω which gave πλανητες αστερες – wandering stars, planets. However, the word has no corresponding ending. Should it be read more like αλεν, plural aorist 3rd person or past participle of the verb ειλω (ειλλω, ειλεω, ιλλω) – roll, accomplish an evolution, rush while rolling, roll on yourself (Latin volvo), chase, pursue , enclose?

alain Poissons 2

Alain

Toujours sur la page des Poissons le mot EVA alain peut provenir du mot grec αλαίνω –  errer, synonyme du mot πλαναω qui a donné πλανητες αστερες – astres errantes, planètes. Toutefois le mot n’a pas de terminaison correspondante. Devons-nous le lire plutôt comme αλεν, aoriste pluriel 3 me personne ou bien participe passé du verbe ειλω (ειλλω, ειλεω, ιλλω) – rouler, accomplir une évolution, précipiter en roulant, se rouler sur soi-même (volvo latin), pourchasser, poursuivre, enfermer ?

2 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich

Cholaiin

kolon PoissonsStill on the Pisces page, in the outer circular text, the word EVA cholaiin (4), which I read as kolaun, can also be read in ancient Greek.
The problem is that there are several variants of writing and therefore several meanings:

  1. κωλον
    1. limb, member of a body, esp. leg;
    2. a sling;
    3. internode of reed, part relative from one knot to another;
    4. in rhetoric member of a period;
    5. in verse, metrical unit;
    6. side or front of a building, side of a mathematical figure;
    7. colon or large intestine
  2. κολον
    1. food;
    2. colon or large intestine;
    3. gen. of κολος – truncated, shortened, especially with shortened horns or hornless
  3. κολων – Lat. colonus = Agricola.

What meaning would be best for our case? Is it a leg, an animal without horns or a side of the triangle, for example?

The words « leg » and « side of the triangle » appear in the translation of the Aratos Phenomena, although in the Greek text the word « leg » translates the words σκελος and κνημη. However, we already know that the text does not correspond to the texts available on the Internet, otherwise it would have been translated a long time ago.

Cholaiin

Sur la page des Poissons toujours, dans le texte circulaire extérieur, le mot EVA cholaiin (4), que je lis comme kolaun, peut aussi être lu en grec ancien. Le hic est qu’il existe plusieurs variantes d’écriture et donc plusieurs significations :

  1. κωλον
    1. membre d’homme ou d’animal, en particulier jambe ;
    2. bras d’une fronde ;
    3. partie d’une tige, du roseau d’un nœud à un autre ;
    4. en rhétorique membre d’une période ;
    5. vers d’une strophe ;
    6. côté d’une construction, d’une figure de mathématiques ;
    7. colon ou gros intestin
  2. κολον
    1. mets, aliment ;
    2. colon ou gros intestin ;
    3. gén. de κολος –tronqué, écourté, particulièrement aux cornes écourtés ou sans cornes
  3. κολων – Lat. colonus=agricola.

Quelle signification conviendrait le mieux pour notre cas ? S’agit-il d’une jambe, d’un animal sans cornes ou d’un côté du triangle, par exemple ?

Les mots « jambe » et « côté du triangle » figurent dans la traduction des Phénomènes d’Aratos, bien que dans le texte grec le mot « jambe » traduit les mots σκελος et κνημη. Toutefois nous savons déjà, que le texte ne correspond pas aux textes disponibles sur internet, sinon il serait traduit depuis longtemps.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Thy ewe

brebis Poissons

On the « astrological » page of Pisces, the word todaiin caught my attention. I took it with the three previous words: otoaiin (2)* oteeody (11)* sos (8) todaiin (9)*,  which I read it as « … oboaun obuotos sos botaun … ». Two out of four words begin with « ob » and the letter « b » is present in three words. In Greek and Coptic, there are not many words starting with « ob », so we have to look for a tip to understand the text. In my opinion, we can do this in several ways:
1. Search in another language, such as Latin, for example, where there is no shortage of words in « ob/op »;
2. Read the first letter « o » separately, we would have to find the meaning of the words starting with « b » in Greek/Coptic;
3. Consider that the letter beta / vita can replace, as in the Coptic, p, phi and fai Coptic, the Greek upsilon and also be placed between two syllables and not pronounced.

I have chosen for the moment the second variant, read in Greek by separating the initial « o »: « ω βοων ω βιοτος σος βοτον ».

  • Ω – present subjunctive of ειμι – to be, to exist, to occur, to happen; gen. and dat. sg. masc. and neutral of ος – this one, this, it; nom. and acc. duel of ος ; εω, dat. sg. εος – his, her own; adv. for ως – (ουτως) as well, this way; like, as well as; ως…, ως – like…, as well; as well as…, likewise; as much as, for the purpose of, by way of; somehow, about; so that; when, after that; because, since; towards ; where ; οθεν – from where, from what place; ωδε – so, in this way; in the state we are in; so much, at this point; here.
  • Βοων – stable; gen. pl. βους – ox, cow, heifer, shield; present participle of βοαω – cry aloud, shout, to order, to pray aloud, to invoke, to proclaim, to boast.
  • Βιοτος – the life, the world, the mankind,
  • Σος – thy, thine, yours
  • Βοτον – grazing beast, head of cattle, especially ewe.

It’s clear that it’s the little word « ω » that I « created » that poses the most problems, because it can have quite different meanings.

  1. If I take the two ω as ως …, ως, it will give « just like a stable (of the oxen), so the world (the mankind), thy ewe (your cattle) … »
  2.  If I take the two ω as « here »: « … Here the stable, here the world, thy ewe (your sheep) … »
  3.  « … so the stable, like the world, thy ewe (your sheep) … »

We need to have more knowledge of astronomy/astrology to decide if this little piece of four words makes sense, but I hope so.


*number of occurrences according to http://www.voynichese.com

Ta brebis

Sur la page « astrologique » des Poissons le mot todaiin a attiré mon attention. Je l’ai pris avec les trois mots précédents : otoaiin (2)* oteeody (11)* sos (8) todaiin (9)*, que le lis comme  « …oboaun obuotos sos botaun… ».

Deux mots sur quatre commencent par «ob» et la lettre «b» est présente dans trois mots. En grec et en copte il n’y a pas de grand nombre de mots qui commencent par «ob», il faut donc chercher une astuce pour comprendre le texte. À mon avis nous pouvons procéder de plusieurs manières :

  1. Chercher dans une autre langue, comme le latin, par exemple, où les mots en «ob/op» ne manquent pas ;
  2. Lire la première lettre «o» séparément, il nous resterait de trouver la signification des mots commençant par «b» en grec/copte ;
  3. Envisager que la lettre beta/vita peut remplacer, comme dans le copte, p, phi et fai coptes, upsilon grec et aussi être placée entre deux syllabes et pas prononcée.

Je choisi pour le moment la deuxième variante, lire en grec en séparant «o» initial : «…ω βοων ω βιοτος σος βοτον… ».

  • Ω – subjonctif présent d’ειμι – être, exister, se produire, arriver; gén. et dat. sg. masc. et neutre de ος – celui-ci, ceci, il ; nom. et acc. duel de ος ; εω, dat. sg. du εος – son, sa ; adv. pour ως – (ουτως) ainsi, de cette façon ; comme, de même que ; ως…, ως  – comme…, ainsi ; de même que…, de même ; autant que, dans l’intention de, en guise de ; en quelque sorte, environ ; afin que; lorsque, après que ; parce que, puisque ; vers ; où ; οθεν – d’où, de quel lieu ; ωδε – ainsi, de cette manière ; dans l’état où l’on est ; tellement, à ce point ; ici.
  • Βοων – étable ; gén. pl. de βους – bœuf, vache, génisse, bouclier ; participe présent de βοαω – crier, ordonner, prier à haute voix, invoquer, proclamer, vanter.
  • Βιοτος – la vie, le monde, les hommes.
  • Σος – ton, ta, le tien la tienne.
  • Βοτον – bête, tête de bétail, particulièrement brebis.

Il apparaît clairement que c’est le petit mot «ω» que j’ai «créé» qui pose le plus des problèmes, car il peut avoir des significations assez différentes.

  1. Si je prends les deux ω comme  ως…, ως, cela va donner «de même qu’un étable (que des bœufs), de même le monde (les hommes), ta brebis (ton bétail)… »
  2. Si je prends les deux ω comme « ici » : « …Ici l’étable, ici le monde, ta brebis… »
  3. « …ainsi l’étable, comme le monde, ta brebis… »

Il faut avoir plus des connaissances en astronomie/astrologie pour décider si ce petit morceau de quatre mots a un sens, toutefois je l’espère.


*nombre d’occurrences selon http://www.voynichese.com

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Comets

Can the laying and standing barrels on the « horoscopes » pages have any connection with comets? If Marco Ponzi is not the first to raise the question of comets, he is the first to identify, I believe, a manuscript with the images of the Zodiac quite similar to the manuscript of Voynich and which speaks of comets.
While searching for the Greek terms of astrology, I found the work of Bouché-Leclercq* (1989) who quotes the definition of comets given by Stobaeus** in his Eclogæ physicæ et ethicæ: « comets ‘plunge into the immensity of the ether like fish in the depths of the sea’/ Δυντες εις το βαθος του αιθερος ωσπερ εις τον του πελαγους βυθον οι ιχθυς »: is there a link with our two fish holding a star?
The same Bouché-Leclercq presents the list of names given to comets by ancient authors:
1. ακοντιας – in the form of darts,
2. βοθυνοι – « holed » comet,
3. δισκευς – « disc » or drum,
4. δοκευς, δοκος, δοκις – the « beam » (trabes), with the horizontal tail often confused with δισκευς,
5. ιερος αστερ της Αφροδιτης,
6. ιππευς or ιππιον – « rider », because of his mane thrown back;
7. ξιφιας or ξιφοειδης – in the form of a sword,
8. κερατιας or κεραστης – which has horns,
9. κομητης – « wearing long hair », a comet with the tail down,
10. λαμπας, λαμπαδιας – « torch », the tail raised,
11. πιθευς or πιθος – jar-shaped comet,
12. πογωνιας – with hair or beard down,
13. ραβδοι – « wand, rod »,
14. σαλιγξ – ?,
15. τραγοι – he-goats,
16. Τυφων – “typhoon”.
Three years ago, I already proposed to read the qocheey word of 68r1 as δοκιας – comet.
So we can search if there are words on the « astrological » pages related to comets, assuming that the long barrels are dokias and the standing barrels are pithoi?


*A. Bouché-Leclercq. (1899). L’astrologie grecque. Paris, Ernest Leroux Ed.
**Stobaeus. Eclogæ physicæ et ethicæ, I, 28 in A. Bouché-Leclercq. (1899)

Comètes

Les tonneaux couchés et les tonneaux debout sur les pages «d’horoscopes» peuvent-ils avoir un lien avec les comètes ? Si Marco Ponzi n’est pas le premier à soulever la question des comètes, il est le premier à identifier, je crois, un manuscrit avec les images du Zodiaque assez semblables au manuscrit de Voynich et qui parle des comètes.
En cherchant les termes grecs de l’astrologie j’ai trouvé l’ouvrage de Bouché-Leclercq *(1989) qui cite la définition des comètes donnée par Stobaeus** dans son Eclogæ physicæ et ethicæ : « les comètes « plongent dans l’immensité de l’éther comme les poissons dans la profondeur de la mer »/ Δυντες εις το βαθος του αιθερος ωσπερ εις τον του πελαγους βυθον οι ιχθυς »* : y a-t-il un lien avec nos deux poissons tenant une étoile ?
Le même Bouché-Leclercq présente la liste des noms donnés aux comètes par les auteurs anciens :

  1. ακοντιας – en forme de dard,
  2. βοθυνοι – comète « trouée »,
  3. δισκευς – « disque » ou tambour,
  4. δοκευς, δοκος, δοκις – la « poutre » (trabes), avec la queue horizontale souvent confondue avec δισκευς,
  5. ιερος αστερ της Αφροδιτης ,
  6. ιππευς ou ιππιον – « cavalière », à cause de sa crinière rejetée en arrière,
  7. ξιφιας ou ξιφοειδης – en forme de glaive,
  8. κερατιας ou κεραστης, « cornue », qui a des cornes,
  9. κομητης – « chevelue », une comète avec la queue en bas,
  10. λαμπας, λαμπαδιας – « torche », avec la queue en haut,
  11. πιθευς ou πιθος  – tonneaux,
  12. πογωνιας – avec la chevelure ou barbe en bas,
  13. ραβδοι – « baguettes, bâtons »,
  14. τραγοι – les boucs
  15. Τυφων – « ouragan ».

Il y a trois ans j’ai déjà proposé de lire le mot qocheey de 68r1 comme δοκιας – comète.
Nous pouvons donc chercher s’il existe des mots des pages « astrologiques » en relation avec les comètes, en supposant que les tonneaux allongés sont des dokias et les tonneaux debout sont des pithoi ?


*A. Bouché-Leclercq. (1899). L’astrologie grecque. Paris, Ernest Leroux Ed.
**Stobaeus. Eclogæ physicæ et ethicæ, I, 28 in A. Bouché-Leclercq. (1899)

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Solon

SolonI read the word « solaiin » on page 68v3 as solaun, probably for Σολων. What link can exist between the image of the page and Solon? Is there a relationship between the calendar reform carried out by Solon, by introducing an eight-year cycle or octaeteris (οκτα-ετηρις) and the eight sectors of the serrated disc presented in the image?
Unless this word comes from σολος, a kind of disc to throw, always in relation to our serrated disc?

Solon

Je lis le mot « solaiin » de la page 68v3 comme solaun, probablement pour Σολων. Quel lien peut exister entre l’image de la page et Solon ? Y a-t-il une relation entre la réforme du calendrier réalisé par Solon, en instaurant un cycle de huit années ou octaétéride (οκτα-ετηρις) et les huit secteurs du disque dentelé présenté sur l’image ?
À moins que ce mot proviendrait de σολος, une sorte de disque à lancer, en relation toujours avec notre disque dentelé ?

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Coptic otal

Can the words EVA otol (214)* and otal (300)*, which I read as obol and obal, be equivalent to the Coptic word εϐολ?
According to A. Mallon (1907) and W.E. Crum*** (1939) εϐολ (αϐαλ, εϐαλ) is an adverb meaning « out, forth, outward » which accompanies a certain number of verbs, by giving the nuance of exit, manifestation, completion, but that doesn’t translate.
The words obol and obal are present in the labels, so without verbs, can we translate them as « coming out of »?


* http://www.voynichese.com
**A. Mallon. (1907). Grammaire copte : avec bibliographie, chrestomathie et vocabulaire<
***W.E. Crum. (1939). A Coptic Dictionary. 6 vols. Oxford University/Clarendon Press, 1929–39

Otal copte

Les mots EVA otol (214)* et otal (300)*, que je lis comme obol et obal, peuvent-ils être équivalents du mot copte εϐολ ?
Selon A. Mallon** (1907) et W.E. Crum*** (1939) εϐολ (αϐαλ, εϐαλ) est un adverbe signifiant « hors », « dehors en sortant » qui accompagne un certain nombre de verbes, en leur ajoutant la nuance de sortie, de manifestation, d’achèvement, mais qui ne se traduit pas.
Les mots obol et obal sont présents dans les étiquettes, donc sans verbes, peut-on les traduire comme « sortant (provenant) de » ?


*www.voynichese.com
**A. Mallon. (1907). Grammaire copte : avec bibliographie, chrestomathie et vocabulaire<
***W.E. Crum. (1939). A Coptic Dictionary. 6 vols. Oxford University/Clarendon Press, 1929–39

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Barrel-residence

enaulonThe character emerging from one of the barrels on the Pisces page carries a label « ykolaiin », unique in the manuscript, which I read as ηνολαυν and which can be the Greek word εναυλον – dwelling, shelter.

Tonneau-demeure

Le personnage sortant d’un des tonneaux de la page des Poissons porte une étiquette «ykolaiin» , unique dans le manuscrit, que je lis comme ηνολαυν et qui peut être le mot grec εναυλον – séjour, demeure.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Two labels of Virgo page

oudalosIn one of my previous posts I tried to read a few labels on the Virgo page. I continue with two other labels. But first a little addition to the word ouotaun. This word, rather Coptic, can be a compound word: « ouwt on », where « ouwt » is « fresh, green » and « single, alone » and « on » means « again ». So the whole thing would be « still single » or « still fresh ».
In the bottom row a tiny nymph with breasts added to the darker ink stands on her little cut out « barrel ». Its label, unique in the manuscript, is oeedaly which I read as outalos which may well be ουδαλλος, synonymous with ουδετερος, – not either, neither of the two; Adv. ουδετερως – in two ways; neutral, indifferent, of a state which is neither illness nor health; in grammar the neuter gender. At the moment I don’t know which definition is most suitable.
The label of the next nymph is « cheosy » which I read as eisosos for εισωσις – a term used by Pseudo Galen to speak of curvature of the back, next to σκολιωσις. The nymph, however, seems to be standing upright.

Deux étiquettes de la page de la Vierge

Dans un de mes messages précédents j’ai essayé de lire quelques étiquettes de la page de la Vierge. Je continue avec deux autres étiquettes. Mais d’abord un petit ajout pour le mot ouotaun. Ce mot, plutôt copte, peut être un mot composé : « ouwt on », où « ouwt » est « frais, vert » et « célibataire, seul » et « on » veut dire « encore ». Donc l’ensemble serait « encore célibataire » ou bien « encore frais ».
Dans la rangée inférieure une nymphe minuscule avec des seins ajoutés à l’encre plus sombre se tient debout sur son petit « tonneau » découpé. Son étiquette, unique dans le manuscrit, est oeedaly que je lis comme outalos qui peut bien être ουδαλλος, synonyme de ουδετερος, – ni l’un ni l’autre, aucun des deux ; Adv. ουδετερως – de deux manières ;  neutre, indifférent, d’un état qui n’est ni maladie ni santé ; en grammaire le genre neutre. Pour le moment je ne sais pas quelle définition convient le plus.
L’étiquette de la nymphe suivante est « cheosy » que je lis comme eisosos pour εισωσις – terme utilisé par Pseudo Galien pour parler de la courbure du dos, à côté de σκολιωσις. La nymphe, pourtant, a l’air se tenir bien droite.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Pisces diseases

salasI propose reading three labels on page 70v2, Pisces page.
A nymph emerging from a barrel has a label « salols » which I read as salas which can be σαλας, genitive of σαλη – agitation. I was wondering about the big hand like that of Hellboy of this nymph and then, by chance, I saw the name given by Petersen to this image: « waving nymph ». Finally my reading of the label and decrypting the image match quite, at least in this specific case.
barbuThe label of the bearded character seated in his barrel is chckhhy which I read as k(g,x)eneios and which can be γενειας – beard, chin or γενειον – chin, jaw, teeth.
scolioseThe label of the misshapen nymph is « okeoly » which I read as oneolos. As I always believed it was scoliosis I read as ονεολος for ονε ουλος. Ονε = οδε – here, this one and ουλος – twisted.
Even if it’s still early to draw a conclusion from only three nymphs labels, my idea is that the page represents different diseases: restlessness, toothache, scoliosis, etc.

Maladies des Poissons

Je propose la lecture de trois étiquettes de la page 70v2, page des Poissons.
Une nymphe sortant d’un tonneau a une étiquette «salols» que je lis comme salas qui peut être σαλας, génitif de σαλη – agitation. Je me posais la question à propos de la grande main à la Hellboy de cette nymphe et puis, par hasard, j’ai vu le nom donné par Petersen à cette image : «nymphe agitant (saluant)». Finalement ma lecture de l’étiquette et le déchiffrement de l’image correspondent, au moins dans ce cas précis.
L’étiquette du personnage barbu assis dans son tonneau est « chckhhy » que je lis comme k(g,x)eneios et qui peut être γενειας – barbe, menton, ou γενειον – menton, mâchoire, dents.
L’étiquette de la nymphe difforme est « okeoly » que je lis comme oneolos. Comme j’ai toujours cru qu’il s’agissait de la scoliose je lis comme ονεολος pour ονε ουλος. Ονε= οδε – ici, celui-ci et ουλος – tordu.
Même s’Il est encore tôt de tirer une conclusion à partir de trois étiquettes des nymphes seulement, mon idée est que la page représente différentes maladies : anxiété, maux des dents, scoliose etc.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich