Euphraise de 54r

manuscrit Voynich Mot Il y a presque deux ans de cela j’ai publié un petit post “Erba amoroxa”, où je soulignais la ressemblance entre deux mots figurants sur la page 5r et la page 54r.
En ce temps je lisais «l» EVA comme «k», car il y a au moins trois modèles de lettre «l» dans le manuscrit. Actuellement je préfère lire « l » EVA comme «l» et « ol » EVA comme « ol »,  «ou» ou bien «a».
Dans ma première tentative de lecture j’ai eu donc «amoroxa» qui me poussait plus vers les langues latines, herba amoroxa ou amorosa, comme une plante faisant partie d’un philtre d’amour.
Aujourd’hui je lis sur 5r comme oamoaras9 et sur 54r comme aomorasal pour – αμαυρωσις ?
Amaurose – est un terme utilisé jusqu’à nos jours pour désigner une forme de cécité. En grec ancien αμαυρωσις désigne aussi un charme pour devenir invisible (!) et la ciguë. Les plantes de 5r et de 54r n’ont rien avoir avec la ciguë qui est une ombellifère.
Toutefois Matthiole décrit une plante excellente pour améliorer la vue – Euphraise, casse-lunettes (Euphragia).

euphrasia-54r
Il est vrai que les fleurs de la plante du VM sont un peu différentes, d’ailleurs E.Sherwood a identifié cette plante d’après les fleurs comme Circium arvense ou C. oleraceum. Je n’ai pas trouvé sur le net d’autres propositions pour cette plante.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich, Plantes Voynich

Douleur de 41r

metalgosJ’ai déjà examiné le deuxième mot de la toute première ligne de la page 41r, en tentant de le lire comme «metaleia», (voir mon post de même nom), en vieux slovène ou en grec ancien.
Je viens d’avoir une autre idée : lire comme «metalg9» – μεταλγης – qui apporte la douleur (LSJ).
Ce terme apparaîtrait dans des textes grecs*, bien que je n’aie pas encore trouvé.


* Germán Santana Henríquez – La terminología médica sobre los dolores de cabeza en galeno – Universidad de Las Palmas de Gran Canaria – BIBLID 1136-3169 (2008-2009) pp. 279-296

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Amoroxa cultivé de 5r

domesticusSur la troisième ligne de la page 5r les deux premiers mots peuvent être lus ensemble comme «doamovanei9» qui me fait penser au mot du vieux slovène домовьная le féminin de домовьный/domovьnъјь (voir Sreznevski et Troubachev).
georgiasCe mot a plusieurs significations, dont «domestiqué».
Il peut être le synonyme du mot γεωργιας, de la deuxième ligne du paragraphe suivant.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich, Plantes Voynich

Roseaux du Tartare

Le mot 8ar8ar se rencontre sept fois dans le manuscrit : une fois sur la page botanique 18r, 2 fois sur les pages astrologiques 67r1 et 68v3, 2 fois sur la page balnéaire 75r, et une fois sur la page des recettes 85r1.tartare
Ce mot peut être le mot grec ταρταρος – le Tartare, séjour souterrain au fond des Enfers, où Zeus précipite ceux qui l’ont offensé, par extension les Enfers. Sur le net il y a eu déjà plusieurs propositions sur les liens entre le manuscrit de Voynich et les œuvres d’Ovide ou de Danté qui décrivent des voyages dans le monde infernal.
Mais le mot peut aussi provenir du verbe ταρταριζω – trembler de froid, frissonner.
Sur la page 75r le mot λου comme sur la page 77r. Il est précédé par 4oNek89 – δονακιτις – de roseau. L’ensemble peut être δονακιτις λου(τρων) –lieu pour se baigner rempli des roseaux ?

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Baignade au féminin de 77r

baignade-77r
La page 77r contient plusieurs mots qui peuvent avoir l’origine grecque. D’abord le mot «lou» (lol EVA) qui se répète sur cette page quatre fois, peut provenir du verbe λουω – laver, (se) baigner, (se) mouiller, plonger dans l’eau, baptiser. C’est un verbe qui est bien en harmonie avec les dessins de la page. Le dernier «lou» est suivi par «8auO» (daiin EVA, à revoir, à mon avis) et les deux forment «lou8auO» – du verbe λουτιαω – avoir envie de se baigner ?
Sur la première ligne le mot 89lchis (dy!lches EVA) peut être θηλειις pour θηλυς – féminin, de femme, mais aussi frais, rafraîchissant.
Le mot suivant (olkedy EVA) olne89 – ουνετος pour ανετος – relâché, en parlant d’une détente du corps et de l’esprit, mais aussi licencieux.
S’agit-il d’un bain relaxant pour les femmes ou d’un bain rafraîchissant et relaxant ? Le grec nous donne du fil à retordre.
Le premier « lou » est suivi de « 9 », que nous pouvons lire comme και – et, et même, aussi, même. Le premier mot de la ligne suivante βουκταρ (tol.chd.ar EVA) provient probablement de βακτηρια-bâton pour la marche et l’ensemble nous donnerait « un bain même pour ceux (celles) qui marchent avec un bâton» ?

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Pou(rquoi ?)

« Pol » EVA se rencontre assez souvent dans le manuscrit, soit séparément, soit au début d’un mot, rarement à la fin.
Je suppose que c’est un adverbe du grec ancien που qui a plusieurs significations :

  1. où ?
  2. quelque part (enclitique)
  3. probablement, je pense.

Si je lis « ol » comme « a », comme j’ai déjà fait sur les pages astrologiques, cela nous donne πα = πη :

  1. où ?
  2. comment ?
  3. pourquoi ?

J’essaye de lire le premier mot de la page 11v – « poldchody » -που8ειο89 :

  • που – je pense
  • θ’=τ’=τε – pour cela, et, en outre, en résumé, enfin
  • ειωθως – habituel, commun

Je pense, enfin, (que) le commun ….

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Minuit de 67v2

skotos-omfalosSur la page 67v2 le groupe des mots placé à droite du dessin central peut se lire comme «on98sko89 o ?foal9». C’est pour la première fois que je vais essayer de lire la lettre «F» EVA comme f, avant je préférais la lire comme «b» dans les mots qui me parassent slaves. La lettre qui précède «F» est transcrite par «a», bien qu’elle soit différente de «a» du même mot.
Je vais tenter de lire ces mots en grec :

  1. on9 pour o Νητ – je n’ai pas trouvé le mot exact, mais je crois que c’est une forme du mot νυξ – la nuit, LSJ, par exemple, donne une forme εν νυττι – pendant la nuit ;
  2. sko89 pour σκοτος – ténèbres, obscurité
  3. o ?foal9 pour ομφαλος – nombril, milieu, centre ; ou οφελος – utilité, avantage, profit ; οφελος signifie aussi οβελος (ma lettre « b » préférée) – broche, obélisque, ligne horizontale qui souligne les fautes dans un manuscrit.

«Le milieu des ténèbres nocturnes» – minuit ?

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Victoire sur les abysses

nike-rosettesDans le coin supérieur droit de la page des «rosettes» une inscription, pas loin de la carte T-O, peut se lire comme «nik9 douki8ar ar /obi89 k8aun ob9».
Je crois que c’est une suite des mots grecs :

  1. Νικ9 pour Νικη – victoire
  2. δουκι8αρ pour δακη θηρ – bête féroce
  3. αρ pour αρ‘ – à savoir
  4. ο βι89 pour ο βυθος – fond, profondeur ; βυθιος -abyssal
  5. k8αυν pour χθων – la terre, le monde
  6. o β9 pour o βως (βους) – vache, taureau, mais aussi un poisson du Nil, fléau et même une métaphore pour désigner une mère.

L’ensemble nous donne «Victoire sur la bête féroce, à savoir un poisson du monde abyssal» ?
Ou bien «dans les profondeurs de la Terre-mère» ?

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Mot lchdy

letosSur la 3me ligne du paragraphe B de la page 41r le mot EVA lchdy est le seul mot de cette page qui commence par « l ».
Ce mot se rencontre 18 fois dans le manuscrit : 2 fois sur les pages botaniques, 4 fois sur les pages balnéaires, 1 fois sur les pages pharmacie, 11 fois sur les pages recettes.
Nous pouvons transcrire ce mot en grec (ou une autre langue) de manières légèrement différentes en lisant ch comme ει, ε, ι, η, εσ, 8 comme θ ou τ et 9 comme ας, ος etc.
Nous trouvons dans le dictionnaire tout un lot des mots aux significations très différentes :

  1. λειτος- publique ; voir aussi λιτος
  2. ληθος, λαθος, = ληθη, ης – oubli ; ληθιος – causant l’oubli ; secret, clandestin
  3. Λητους – de Latone (mère d’Apollon et d’Artémis)
  4. λιθος, λιθας – pierre ; λιθις = λιθιασις
  5. λιτος – uni, simple, sans apprêts ; petit ; λιτως – frugalement ; légèrement

C’est ce qu’on appelle avoir l’embarras du choix.
A supposer que les 18 occurrences de ce mot signifient la même chose, quelle peut être cette signification : publique ou secret, pierre ou petit ?

P.S. J’ai failli oublier Artémis, la fille de Latone – Λητωιας.

Poster un commentaire

Classé dans Alphabet Voynich

Simonetta

simonetaSur la première ligne de la page 41r le dernier mot peut se lire comme simoneta. Est-ce le nom Simonetta, cité par N. Pelling plusieurs fois ? Voilà que ce nom était sous nos yeux depuis tout ce temps ?
Je voulais m’arrêter juste là, publier ce mot, comme une blague, mais en regardant plus attentivement j’ai vu quelques mots qui m’ont intrigué.
double-89
Le mot qui précède Simoneta – dvei89 (double 89) et sur la ligne suivante le double 89 se rencontre effectivement deux fois.
Y a-t-il une relation avec le code de Simonetta ?
Faut-il comprendre que le texte qui se trouve entre les doubles 89 contient une clé ?

5 Commentaires

Classé dans Alphabet Voynich